Saint Jean l'Evangéliste

ROCHETEL Michel, attribué à
INV 33648, Recto
Département des Arts graphiques
Numéro d’inventaire
INV 33648, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 23182
MA 12584
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.14, p.46
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
ROCHETEL Michel (documenté en 1540), attribué à
Ecole française
(Dominique Cordellier, 2004)
inspiré par Primaticcio, Francesco (dit Le Primatice)

Anciennes attributions :
INCONNU
Ecole française
(Morel d'Arleux (Inv. ms))
ANONYME FRANCAIS XVIIè s ( début)
Ecole française
(F. Reiset (Inv. ms))

description

Dénomination / Titre
Saint Jean l'Evangéliste
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Autrefois classé parmi les feuilles des artistes inconnus par Morel d'Arleux (Inv. ms), classé parmi les feuilles des artistes anonymes français du début du XVIIème siècle par F. Reiset (Inv. ms), ce dessin a été reclassé comme un attribué à Michel Rochetel en suivant une proposition de D. Cordellier (note ms au verso du montage ; voir cahier de reclassement [reclassement 2005], Louvre, Cabinet des Dessins), qui l'a identifié comme une étude, d'après Francesco Primaticcio, préparatoire au saint Jean peint en émail par Léonard Limousin (Chartres, Musée des Beaux-Arts). Pour cette série le Louvre conserve les deux études de figure drapée faites par Primatice pour le 'Saint Paul' (INV 8590) et le 'Saint Thomas' (INV 8593) et trois dessins pour saint Pierre (INV 18366), saint André (INV 18365) et saint Matthieu (INV 18367) sans doute de la main de Rochetel, qui reflète non seulement l'idée de Primatice, mais qui reproduit aussi l'échelle des études de celui-ci, l'application des fins rehauts de blanc au pinceau et ses procédés graphiques. Dominique Cordellier (communication écrite, décembre 2014) a identifié parmi les dessin anonymes italiens de la Kunsthalle de Brême (Inv. 38/63 un dessin de même facture pour le Saint Philippe de la série des émaux.
Pour une notice et une bibliographie voir : D. Cordellier cat. exp. Primatice, maître de Fontainebleau, Paris, Musée du Louvre, 2004, n° 132.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,25 m ; L. 0,116 m
Matière et technique
Plume et encre brune, rehauts de blanc, papier brun. Mis au carreau (0,034) à la sanguine. Les quatre angles abattus. Restauré en 2004.

Données historiques

Historique de l'œuvre
E. Jabach (L. 2959) ; dessin dit du 'Rebut' - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671.
Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.9, p.1690, chap. : Ecoles diverses, 2ème boîte. (...) Numéro : 12584.Inconnus. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 1er à 1097 compris#petit trait oblique / au crayon. Désignation des sujets : Dans la boite de bois n° 2, sont renfermés onze paquets de dessins dont la très majeure partie n'est partie trois mots barrés à l'encre n'est point collée ; ils sont faits de différentes manières. Chacun des dix premiers paquets en contient cent, et le onzième quatre vingt dix sept ; en tout 1097, y compris les contr'épreuves et les moindres croquis. Origine : Idem & Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Signe de recollement : Vu au crayon# Vu signe de récolement barré de plusieurs traits au crayon au crayon#trait oblique / au crayon / sous le n° d'ordre. Annotations marginales sur l'inventaire : Nouveau n° 2 à l'encre / dans la marge / à gauche du n° d'ordre. Cote : 1DD41
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d’acquisition
acquis pour le Cabinet du roi
Date d’acquisition
1671

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

L'œuvre est visible sur rendez-vous en salle de consultation des Arts graphiques.

Expositions

- Primatice, maître de Fontainebleau
Etape :
Musée du Louvre, Paris, France - 22 septembre 2004 - 03 janvier 2005
Organisée par : Musée du Louvre-Département des Arts Graphiques (Paris, France)
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances