Tête de femme, légèrement de trois quarts à gauche

vers 1865
Numéro d’inventaire
RF 2170, Recto
Numéros de catalogues :
Inv. français, t. XIII B 2147
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.20, p.1
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures, collection du musée d'Orsay
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Puvis de Chavannes, Pierre (1824-1898)
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Tête de femme, légèrement de trois quarts à gauche
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
'Etude, comme le dessin (précédent, RF 2170), pour un portrait de femme ('Portrait de femme en rose') demeuré chez les héritiers de l'artiste (vers 1865 ?, France, collection particulière) (catalogue d'exposition Paris-Ottawa, 1976-1977, n° 56). Une autre étude pour le même portrait, elle aussi d'un étonnant modernisme, est conservée au musée des Beaux-Arts de Lille (Inv. 2040). J. Foucart date la peinture de 1865 par comparaison avec une allégorie du Printemps, posée par le même modèle, anciennement dans la collection Davranches.' (L.-A. Prat, Musée du Louvre, Cabinet des dessins - Inventaire Général des dessins français, Lettre P, Paris, 1997, R.M.N., n° 2146 et n° 2147, p. 597.)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,225 m ; L. 0,191 m
Matière et technique
Sanguine sur papier beige. Restauré en 1994

Lieux et dates

Date de création / fabrication
vers 1865

Données historiques

Historique de l'œuvre
Don des héritiers de Puvis de Chavannes en 1899 au Musée National du Luxembourg (L. 1899 a) ; reversement au Musée du Louvre en 1929 (L. 1886 a).
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Puvis de Chavannes, héritiers
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1899

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

Expositions

- Sanguines du XIXe siècle de Delacroix à Maurice Denis, Paris, Etablisement public du Musée d'Orsay et de l'Orangerie, 28/06/1994 - 25/09/1994
Dernière mise à jour le 02.07.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances