Portrait de l'Impératrice Marie-Louise

1811
Numéro d’inventaire
RF 4631, Recto
Numéros de catalogues :
Inv. français, t. XIII B 2080
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.20, p.258
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Prud'hon, Pierre-Paul (1758-1823)
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Portrait de l'Impératrice Marie-Louise
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
'Exécuté en 1811 selon Guiffrey, ce dessin est un projet de portrait officiel de la nouvelle impératrice, revêtue du manteau impérial, la tête ceinte d'un diadème. (...) Prud'hon enseignait depuis 1810 la peinture à Marie-Louise. (...) Le dessin du Louvre est le seul témoin connu de ce projet, qui semble n'avoir jamais abouti, mais le portrait de l'impératrice exposé par Robert Lefèvre au salon de 1812 (n° 780 ; un exemplaire signé et daté de 1812 au musée Glauci Lombardi à Parme ; un autre signé et daté 1814 à Versailles, Inv. M.V. 6526, Constans, 1994, n° 3288, repr.) suit presque exactement le présent dessin de Prud'hon, qui pourrait avoir servi à son exécution. François Gérard exposa le sien au même Salon de 1812 (n° 413 ; un exemplaire à Vienne, Kunsthistorisches Museum, Inv. 8682, exposé à la Schatzkammer). Prud'hon a laissé de Marie-Louise un autre portrait dessiné, de profil à gauche, en médaille (collection particulière ; Guiffrey 449), qui semble avoir notamment servi de modèle à Sèvres.' (S. Laveissière, Musée du Louvre, Cabinet des dessins - Inventaire Général des dessins français, Lettre P, Paris, 1997, R.M.N., n° 2080, p. 574) Catalogue Goncourt p. 161.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,471 m ; L. 0,273 m
Matière et technique
Crayons noir et blanc, estompe sur papier bleu décoloré.

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1811

Données historiques

Historique de l'œuvre
Ch. P. Le Boulanger de Boisfremont (L. 353) ; marque de Boisfremont, en bas à gauche ; vente de sa fille, Mme Power, Paris, 15-16 avril 1864, n° 5, adjugé 360 F à Emile Galichon ; legs par Roger Etienne Galichon en 1918 (décret du 37 mai 1919 (L. 1886 a). Vu au récolement le 07/11/2018 en Réserve des pièces encadrées, marqué sur carton de fond de cadre (C35 Réserve des pièces encadrées, G. Masson et Ch. Winling).
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Galichon, Roger Etienne
Mode d’acquisition
legs
Date d’acquisition
1918

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Nouvelle réserve des pièces encadrées

Expositions

- Prud'hon ou le rêve du bonheur, New York, The Metropolitan Museum of Art - The Cloisters, 02/03/1998 - 07/06/1998
- Pierre-Paul Prud'hon 1758-1823, Paris, Musée Jacquemart-André, 15/10/1958 - 01/12/1958
- Exposition des portraits français de Largillière à Manet, Copenhague, NY Carlsberg Glyptotek, 15/10/1960 - 15/11/1960
- Souvenirs du roi de Rome, Paris, Musée national de l'Orangerie des Tuileries, 04/11/1932 - 02/02/1933
- Exposition des 318 lettres de Napoléon à Marie-Louise récemment acquises par le gouvernement français, Paris, BnF - Site Cardinal de Richelieu, 28/01/1935 - 06/04/1935
- L'Aiglon, Paris, Musée national de la Légion d'honneur et des Ordres de la Chevalerie, 20/03/1993 - 13/06/1993
- Collections nouvelles formées par les musées nationaux de 1914 à 1919, Paris, Musée du Louvre, 10/02/1919 - 31/12/1919
- 1810 - La politique de l'amour : Napoléon Ier et Marie-Louise à Compiègne, Compiègne, Musée national du Château de Compiègne, 28/03/2010 - 19/07/2010
Dernière mise à jour le 10.05.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances