Pillage des armes au garde meuble (13 juillet 1789)

vers 1789
En dépôt Musée Carnavalet, Paris
Numéro d’inventaire
RF 6178, Recto
Numéros de catalogues :
Inv. français, t. XIII B 1989
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.21, p.200
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Prieur, Jean-Louis (entre 1732 et 1736-1795)
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Pillage des armes au garde meuble (13 juillet 1789)
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
'Dessiné pour le treizième des 'Tableaux historiques de la Révolution française', gravé par Berthault (Paris, B.N.F., Estampes ; M. Roux, 'Bibliothèque nationale. Inventaire du Fonds français. Graveurs du dix-huitième siècle', t. II, 1933, n° 213 ; eau-forte pure par Duplessi-Bertaux ; état définitif avec la lettre, trois épreuves). Les parisiens cherchent des armes dans Paris pour se protéger d'un complot royaliste. Le bruit circule que des armes sont déposées au garde-meuble situé place Louis XV (l'actuel Ministère de la Marine, place de la Concorde). Il s'agit en fait d'armures royales et d'armes blanches historiques dont s'emparent, comme le montre le dessin de Prieur, les Parisiens.' (M. Pinault Sorensen, Musée du Louvre, Cabinet des dessins - Inventaire Général des dessins français, Lettre P, Paris, 1997, R.M.N., n° 1988, p. 528-529.)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,179 m ; L. 0,241 m
Matière et technique
Pierre noire, mine de plomb, estompe, plume et encre noire, pinceau et lavis gris. Trait d'encadrement à la plume et encre noire. Collé en plein sur le montage d'époque, avec filets noirs et bordures au lavis rose.

Lieux et dates

Date de création / fabrication
vers 1789

Données historiques

Historique de l'œuvre
Acquis auprès de la veuve Prieur le 2 janvier 1802 (Procès-verbal de la 537e chambre du Conseil) par le Museum central des Arts ; Déposé au musée Carnavalet avec 64 autres dessins de Prieur, de deux peintures de Jean-Baptiste Martin et de deux grands dessins de le Chevalier de Lespinasse représentant une vue panoramique de Paris, par arrêté du 3 août 1934 en échange de la statuette équestre dite de Charlemagne provenant du trésor de la cathédrale de Metz.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Prieur, Mme veuve
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
1802
Dépositaire
Paris, Musée Carnavalet

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
dépôt
Paris, Musée Carnavalet

Expositions

- Paris et la Révolution, Paris, Musée Carnavalet - Histoire de Paris, 19/03/1931 - 02/05/1931
- Jean Louis Prieur : Les tableaux historiques de la Révolution française, Paris, Musée Carnavalet - Histoire de Paris, 20/03/2007
Dernière mise à jour le 02.07.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances