Lettre à Isabelle Lemonnier décorée d'un chat lapant, et d'une hirondelle

Numéro d’inventaire
RF 11182, Verso
Numéros de catalogues :
Inventaire Autographes C 1484
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.23, p.135
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures, collection du musée d'Orsay
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Manet, Édouard (1832-1883)
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Lettre à Isabelle Lemonnier décorée d'un chat lapant, et d'une hirondelle
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Croquis au lavis d'encre grise représentant un chat et un oiseau décorant une lettre autographe signée adressée à Isabelle Lemonnier (Bellevue, dimanche matin).
''Ce qu'on fait de chic ne vaut rien si au moins j'avais le modèle devant moi... [...] Si vous me le permettez je vais vous écrire souvent cela m'est agréable.' Il lui demande une photographie pour faire un croquis d'elle.'
(V. de Chillaz, 'Musée du Louvre, Département des arts graphiques, Musée d'Orsay, inventaire général des autographes', Paris, RMN, 1997, Aut. 1484, p. 205.)
Le recto présente deux croquis représentant deux têtes de femme.
Lettre présentée dans les ouvrages suivants : Rouart et Wildenstein, 1975, n° 576, repr. - Cachin, 1985, pp. 38-39 repr. - Wilson Bareau, 1991, p. 251.
Description de l'album :
Album factice cartonné recouvert de papier marbré, à dos de peau blanche, portant l'étiquette : 'Edouard Manet - Lettres à Isabelle'.

Caractéristiques matérielles

Matière et technique
Lettre autographe signée, une double page in-8°, croquis au lavis d'encre grise.

Données historiques

Historique de l'œuvre
Etienne Moreau-Nélaton ; legs en 1927.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Moreau-Nélaton, Etienne
Mode d’acquisition
legs
Date d’acquisition
1927

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve des grands albums
Album Manet Edouard -2-
Folio 13
rapporté au recto
Dernière mise à jour le 02.07.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances