Perspective d'une galerie de bibliothèque

Numéro d’inventaire
RF 30635, Recto
Numéros de catalogues :
Inv. français, t. XIII B 945
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.26, p.232
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Percier, Charles (1764-1838)
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Perspective d'une galerie de bibliothèque
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
'Ce dessin magnifique n'est pas sans évoquer la démesure du projet de bibliothèque de Boullée de 1785, car il ne s'agit que d'une vue partielle d'un vaste espace qui se poursuit bien au-delà du cadre du dessin. [...] Il s'agit d'un projet qui ne suggère en rien son exécution et que l'on pourrait qualifier de dissuasif. Dissuader le roi de faire transférer sa bibliothèque au rez-de-chaussée du Louvre était précisement le but de Fontaine en 1816 [...] Faut-il interpréter le dessin dans ce contexte ou le dater de l'époque napoléonienne, de 1805, 1808 ou 1810, lorsque l'Empereur eut le même projet ? Fontaine ne s'y opposait pas alors (ibid., p. 103, 193 et 268), les travaux d'aménagement de la galerie des antiques étant peu avancés.' (C. Legrand (sous la dir. de), 'Musée du Louvre, Département des arts graphiques, Musée d'Orsay, inventaire général des dessins, Ecole française XIII, de Pagnest à Puvis de Chavannes, Paris, RMN, 1997, n° 945, p. 235-236.)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,145 m ; L. 0,178 m
Matière et technique
Plume et lavis gris sur traits de crayon noir. Au verso, marque : X de ROCHE DU TEILLOY.

Données historiques

Historique de l'œuvre
M. Xavier Roche du Telloy ; achat par le musée du Louvre sur décision du 1er décembre 1955 (L 1886 a).
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Du Telloy, Xavier Roche
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
1955

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format
Dernière mise à jour le 02.07.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances