Un oeil qui regarde

Numéro d’inventaire
RF 35926, Recto
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.28, p.132
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
ANONYME FRANCAIS
Ecole française

Propositions d'attributions :
DESBORDES Constant Joseph, copie d'après

description

Dénomination / Titre
Un oeil qui regarde
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Copie d'après une peinture à l'huile sur toile, de 16 cm x 13 cm, de Constant Joseph Desbordes, Un oeil entouré de myosotis ; elle avait été donnée au musée de Douai en 1859, par Ms. Valmore père et Hippolyte Valmore. L'oeuvre déclarée manquante depuis mai 1917, a probablement été détruite dans les bombardements de la Première guerre mondiale. Constant Joseph Desbordes était l'oncle de la poétesse et femme de lettres, Marceline Desbordes-Valmore (1786-1859), et se serait son regard que l'on reconnaîtrait dans le petit tableau de Douai.
Copié d'après le tableau de Constant Joseph Desbordes, Un œil entouré de Myosotis (musée de Douai, huile sur toile, H. 0,16 ; L. 0,13 m, n° d'inventaire 96 (disp) ; autre numéro d'inventaire : 859.1.2 ; ancienne collection Hippolyte Valmore, don en 1859 de MM Valmore père et Hippolyte Valmore, œuvre disparue depuis mai 1917 ; Catalogue du Musée de Douai, 1869, n° 96 ; Catalogue des peintures disparues en 1917, Musée de Douai, n° 46).

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,092 m ; L. 0,006 m
Matière et technique
Miniature sur tabatière en écaille. Note manuscrite à l'intérieur de la tabatière, à la plume et encre violette : 'J'ai acheté cette tabatière dont la peinture sur le / couvercle est une réplique de la miniature de Constant / Desbordes qui se trouve au Musée de Douai ; j'ai acheté, dis-je, cette tabatière le 11 Octobre 1920, avec / le médaillon en bronze par David d'Angers et le / médaillon en plâtre par l'acteur Mélingue (1833) / à Mme Richard, arrière-petite fille de Marceline, / 6, rue Bouilloux Lafont - Paris. Son père était le / petit-fils de la soeur préférée de Marceline, Eugènie, mariée à un contre-maître d'usine aux environs de Rouen' . Sur le verso, même écriture, même technique : 'Lucien (ou Lucie) Descavez (ou Descaver, ou Descaves)'.
Forme
octogonale

Données historiques

Historique de l'œuvre
Legs du Dr Robert Le Masle en 1974. Arrêté de dépôt au musée de la Chartreuse de Douai du 10 juillet 1975. Arrêté de fin de dépôt du 23 janvier 1989. Rentré au Louvre le 24 avril 1997.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Le Masle, Robert
Mode d’acquisition
legs
Date d’acquisition
1972

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve des miniatures, armoire 7

Expositions

- Carambolages, Paris, Galeries nationales du Grand Palais, 02/03/2016 - 04/07/2016
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances