RMN-Grand Palais - Photo S. Maréchalle
Autre RMN
RMN-Grand Palais - Photo S. Maréchalle
RMN

Femme assise endormie, un génie souffle avec une corne à son oreille

Numéro d’inventaire
INV 3698, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 7201
MA 6703
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.2, p.132
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Giulio Romano (Giulio Pippi, dit aussi Jules Romain) (1499-1546), copie d'après
Ecole romaine et ombrienne
(Frédéric Reiset (Inv. ms))

description

Dénomination / Titre
Femme assise endormie, un génie souffle avec une corne à son oreille
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Etude d'après un des stucs du plafond de la Sala degli Stucchi, Palazzo Te, Mantoue (repr. dans 'Palazzo Te a Mantova / The Palazzo Te in Mantua', 2 vol., par A. Belluzzi, Modène, 1998, II, p. 419 fig. 828). Les sujets représentés dans les bas-reliefs demeurent en grande partie énigmatiques, mais la présence des trois Parques au centre de la voûte laisse supposer qu'il pourrait s'agir d'une allégorie savante de la vie humaine ou du voyage de l'âme. L'identité de la jeune femme est difficile à saisir, mais sa pose évoque l'Ariane endormie des sarcophages antiques. La corbeille pourrait renvoyer à un contexte dyonisiaque, ce que pourrait confirmer le putto, interprété comme symbole de l'amour désormais éteint de Thésée.Toutefois, ce putto est le plus souvent un symbole de la 'quies', le sommeil et la mort. Le jeune homme volant peut être considéré, soit comme une personnification du vent Zéphyr, soit comme un messager céleste. Quoi qu'il en soit, la composition mantouane semble plus proche de l'iconographie de la nymphe endormie que de celle d'Ariane abandonnée. Elle est à mettre en rapport avec le bas-relief attribué à Pierre Bontemps, dont le sujet est assez proche. (L. Capodieci in cat. d'exp. 'La Renaissance et le rêve', Paris, Musée du Luxembourg, 2013, n° 14).
Voir aussi Savina de Lencquesaing, 'Répertoire systématique du cabinet des dessins du Louvre, II. La collection de Modène', Ecole du Louvre, thèse non publiée, Paris, 1988.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,21 m ; L. 0,213 m
Matière et technique
Plume, encre brune, lavis brun, rehauts de blanc sur papier bleu.

Données historiques

Historique de l'œuvre
Alfonso III d'Este (L.112) - Francesco II d'Este (L.1893) - Saisie à Modène dans les Collections d'Ercole III d'Este du 25 au 27 octobre 1796 (brumaire an V) sur proposition des commissaires du gouvernement de la République J. P. Tiner, J. S. Berthélémy et C. Berthollet ; remis au Museum en juillet 1797 (thermidor an V).
IV ['Etat des différents dessins choisis à Modène par les commissaires et envoyés à Paris en l'an V (1796)'], Château de Bella Aria, n° 7 (Goût de Jules Romain). Voir de Lencquesaing , 1988, p. 209.

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.5, p.871, chap. : Ecole italienne, carton 60. (...) Numéro : 6703.Idem & Maîtres inconnus /&. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 52. Désignation des sujets : Une femme assise et dans la douleur. Dessin à la plume, lavé et rehaussé de blanc. Dimensions : H. 21 x L. 21cm. Origine : Idem & Modêne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 1francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Signe de recollement : Vu au crayon. Cote : 1DD37 Note relative à la saisie informatique : Désignation des sujets : la présentation, précisée dans la notice n° 6652, concerne en fait les notices n° 6652 à 6778..
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Modène
Mode d’acquisition
Saisie à Modène
Date d’acquisition
1796

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

Expositions

- La Renaissance et le rêve, Paris, Musée du Luxembourg, 07/10/2013 - 26/01/2014
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances