Un architecte faisant construire un édifice circulaire, image 1/2
Un architecte faisant construire un édifice circulaire, image 2/2
Un architecte faisant construire un édifice circulaire, image 1/2
Un architecte faisant construire un édifice circulaire, image 2/2
Télécharger
Suivant
Précédent

Un architecte faisant construire un édifice circulaire

INV 4470, Recto
Département des Arts graphiques
Numéro d’inventaire
INV 4470, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 3474
MA 3293
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.2, p.252
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Zuccaro, Federico (1540 ou 1541-1609)
Ecole romaine et ombrienne
(Gere, John Arthur)

Anciennes attributions :
Zuccaro, Taddeo (1529-1566)

description

Dénomination / Titre
Un architecte faisant construire un édifice circulaire
Description / Décor
Commentaire :
Dans son inventaire manuscrit, Frédéric Reiset (1815-1891) attribua ce dessin à Taddeo Zuccaro (1529-1566), en suivant l'attribution à « Zuccaro » qui figurait dans la collection Jabach (inventaire Jabach, III, n° 325). En 1969, John Gere a modifié la proposition en faveur du frère cadet de Taddeo, Federico, et a identifié la feuille comme une version plus aboutie d'une autre Allégorie de l'Architecture également conservée au Louvre (inv. 4516 ; Paris, 1969, p. 65, n° 87 par J. Gere). La technique à la plume et encre brune sur un papier préparé au lavis de sanguine est la même que celle utilisée par Zuccaro pour l'Allégorie de la musique, provenant également de la collection Jabach, de format ovale et conservée au Louvre (inv. 4471 ; Dessins de Taddeo et Federico Zuccaro, Paris, musée du Louvre, 1969, p. 65-66, n° 88 par J. Gere). Suivant la suggestion de Detlef Heikamp, Gere a d'abord lié ces trois dessins au décor dédié au thème des Arts Libéraux que Federico peignit dans sa maison à Rome (comm. or. à Gere, dans Paris, 1969). Mais comme établi par le même Gere quelques années plus tard, les deux Allégories du Louvre renvoient en réalité à un autre projet de Federico, les fresques de la voute de l'escalier d'honneur du palais Grimani à Santa Maria Formosa à Venise (J. A. Gere et Ph. Pouncey, Italian Drawings in the Department of Prints and Drawings in the British Museum - Artists working in Rome c.1550 to c.1640, Londres, 1983, p. 182 ; Cristina Acidini Luchinat, Taddeo et Federico Zuccaro, fratelli pittori nel Cinquecento, 2 vol., Milan, 1998, vol. I, p. 227-231, p. 230 et note 18). Le thème général du décor des cinq compartiments qui composent le plafond peint par Zuccaro autour de 1563 n'est pas connu (Acidini Luchinat, 1998, vol. I, p. 228-230, fig. 1). Probablement ce fut le même commanditaire, le patriarche Giovanni Grimani (1506-1593), qui proposa le programme iconographique. L'Allégorie de l'Architecture (inv. 4470) et l'Allégorie de la musique (inv. 4471) sont préparatoires aux fresques peintes sur les deux compartiments ovales. Pour le premier épisode, qui concerne le dessin ici publié (inv. 4470), la narration débute avec un homme allongé au sol à gauche, ayant la même pose qu'un dieu fluvial tandis que, à l'arrière, d'autres creusent les fondations d'un temple pour lequel l'architecte est en train d'étudier des plans dans son bureau sur la droite. Un épisode de ce décor, la Justice distribuant des biens à un paysan, est documenté par un dessin préparatoire conservé aux Offices à Florence (inv. 11064 F ; Acidini Luchinat, 1998, vol. I, p. 230, note 16, fig. 2) et par une gravure de Cornelis Cort (1533-avant 1578 ; Acidini Luchinat, 1998, p. 230, fig. 3 et 4). Voir Federica Mancini, notice complète dans 'Art Royal, Meisterzeichnungen aus dem Louvre', cat. exp. Salzbourg, Salbourg Museum, 9 juin - 3 septembre 2017, p. 46, n° 16.

Etude pour la fresque de la voûte de l'escalier du Palazzo Grimani, à Venise. .

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,235 m ; L. 0,422 m
Matière et technique
encre (brune);lavis (brun);papier préparé en rose;sanguine;mis au carreau;plume
Forme
ovale

Données historiques

Historique de l'œuvre
E. Jabach (L. 2959) ; montage à bande dorée des dessins d'ordonnance ; Inventaire Jabach, III, n° 325 (Zuccaro) - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953).
Notice de l'inventaire Jabach :
Dessin dit d'ordonnance collé et doré de la collection d'Everhard Jabach,
acquis pour le roi en 1671

A. Critères de l'identification

Le dessin a conservé tous les signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 :

- montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ;
- numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ;
- paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ;

- marques, au verso du montage, du récolement du fonds Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins :

- transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ;
- paraphe Prioult [L. 2953].

L'iconographie, la technique et les dimensions du montage sont en accord avec la description donnée par la notice de l'inventaire Jabach correspondant au numéro d'inventaire à la sanguine.

B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Minute.
Paris, Archives nationales, O1 1967.

Invantaire de 448 desseins des escoles de Venise et Lombardie :

325

Un grand figure qui dort et quantité d'autre qui travaille figure entiere a la plume lavé sur de papier rouge a fond bleu de 1 pied 7 pouce de long sur 1 pied de haut

dudit [de Sucaro [Zuccaro]]
Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.3, p.429, chap. : Ecole vénitienne, carton 28. (...) Numéro : 3293. Nom du maître : Idem & Le Pordenone /&. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 15 B. Désignation des sujets : Le même sujet. Dessin de forme ovale, fait à la plume et lavé. Dimensions : H. 24 x L. 42,5cm. Origine : Collection ancienne.Prix de l'estimation de l'objet : 15francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Ce dessin était compris sous le n° 20 des maîtres inconnus de l'Ecole florentine carton 9. à l'encre mention barrée au crayon. Signe de recollement : Vu au crayon. Cote : 1DD35 Note relative à la saisie informatique : Nom du maître : ce dessin, inscrit dans un premier temps à la suite de la notice n° 1073 dans l'Inventaire Napoléon a fait ici l'objet d'un reclassement..
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Date d’acquisition
1671

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Grand format

L'œuvre est visible sur rendez-vous en salle de consultation des Arts graphiques.

Expositions

- Art royal. Meisterzeichnungen aus dem Louvre
Etape :
Salzburg Museum, Salzbourg, Autriche - 09 juin - 03 septembre 2017
Organisée par : Salzburg Museum (Salzbourg, Autriche)
Dernière mise à jour le 11.10.2022
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances