RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
Autre RMN
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
RMN

Martyre de sainte Bibiane

Numéro d’inventaire
INV 14039, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 24930
MA 12600
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.6, p.340
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Cortone, Pierre de (Berrettini, Pietro) (1597-1669), copie d'après
Ecole florentine

Anciennes attributions :
ANONYME ITALIEN XVIIè s

description

Dénomination / Titre
Martyre de sainte Bibiane
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Note ms. au verso du montage : 'D'après P. de Cortone (fresques S. Bibiana à Rome ; F. Viatte). La fresque du 'Martyre de sainte Bibiane' dans l'église homonyme à Rome a été peinte par Pietro Berettini entre 1624 et 1626.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,39 m ; L. 0,38 m
Matière et technique
Sanguine et rehauts de blanc. Collé en plein.

Données historiques

Historique de l'œuvre
Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de Saint-Morys - Saisie des biens des Emigrés en 1793, remise au Museum en 1796-1797 ; marque du Louvre (L.1886).

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1694, chap. : Ecole italienne, Dessins en paquets. (...) Num¿ro : 12600.Idem & Maîtres divers /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 14. D¿signation des sujets : Cent cartons et feuilles, dont cinq cartons à deux dessins. 105 nombre de dessins qui sont dans chaque paquet Origine : Idem & Collection nouvelle /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Signe de recollement : Vu au crayon. Cote : 1DD41
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de
Mode d’acquisition
Saisie des Emigrés
Date d’acquisition
1793

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Grand format
Dernière mise à jour le 27.01.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances