Homme debout, de dos, drapé

Numéro d’inventaire
INV 14315, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 26073
MA 12611
Numéros de catalogues :
Inventaire italien, t. IV R 602
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.6, p.395
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
ANONYME FLORENTIN XVIIè s
Ecole florentine

Anciennes attributions :
ANONYME ITALIEN XVIIè s
(F. Reiset (Inv. ms))
BAROCCI Federico
(note manuscrite ancienne)

Propositions d'attributions :
VANNI Giovanni Battista
(M. Chappell (com. orale))
POCCETTI Bernardino, genre de
(C. Monbeig Goguel (note ms))

description

Dénomination / Titre
Homme debout, de dos, drapé
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Reclassé parmi les anonymes florentin du XVIIè siècle (voir cahier de reclassement [reclassement 2006], Louvre, Cabinet des Dessins). C. Monbeig Goguel ('Musée du Louvre, Cabinet des Dessins, Inventaire général des Dessins Italiens, IV : Dessins toscans XVIe-XVIIIe siècles, vol. II : 1620-1800', Milan, 2005, n° 602) a publié ce dessin avec l'attribution à Giovanni Battista Vanni suggérée par M. Chappell (communication orale).

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,218 m ; L. 0,132 m
Matière et technique
Sanguine, sur papier beige. Collé en plein.

Données historiques

Historique de l'œuvre
Montage annoté : 'Baroccio'.

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.9, p.1695, chap. : Ecole italienne, Dessins en paquets. (...) Numéro : 12611.Idem & Maîtres divers /&. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 25. Désignation des sujets : Cent cartons et feuilles, dont un carton à trois dessins. 102 nombre de dessins qui sont dans chaque paquet Origine : Idem & Collection nouvelle /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Signe de recollement : Vu au crayon. Cote : 1DD41

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances