La Vierge, debout sur une console, portant l'Enfant

INV 20684, Recto
Département des Arts graphiques
Numéro d’inventaire
INV 20684, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 27850
MA 12628
Numéros de catalogues :
Allemands A 397
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.8, p.402
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
MAITRE DES RONDS DE COBOURG (actif vers 1470/1500)
Ecole allemande

Anciennes attributions :
ANONYME FLAMAND XVè s
Ecole allemande
(Annotation ancienne)
Weyden, Rogier van der (1399 à 1400-1464)
Ecole allemande
(Amateur A)

description

Dénomination / Titre
La Vierge, debout sur une console, portant l'Enfant
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Attribué à Rogier van der Weyden par l'Amateur A, considéré par la suite comme œuvre flamande du XVe siècle (inscription sur le montage), le dessin est donné à Mathis Nithart (Grünewald) par Naumann en 1935 (p. 56), qui y voit une œuvre annonciatrice de gravures du Maître du Livre de raison (Saint Paul, L. 40, Sainte Barbe, L. 46 et sainte Catherine, L 47) et des douze apôtres du Maître des ronds de Cobourg (Cobourg, Kunstsammlungen der Veste Cobourg, Z 118 et Z 119). Classée parmi les œuvres de ce maître par Winkler (1930, p. 152) et Demonts (1938, n° 397), la feuille est rejetée par Roth (1988, n° 177) à cause de l'intérêt manifeste du dessinateur pour les plis à bec, la façon dont ils se cassent sur le sol, l'utilisation de hachures croisées régulières et fines et de hachures nerveuses en zig-zag, étrangères au style du Maître des ronds de Cobourg. Il la rapproche d'une Maria Lactans (Kunstsammlung der Veste Cobourg, Z 206), également rejetée du corpus de l'artiste, mais d'une autre main que celle de cette Vierge à l'Enfant. Le dessin est vraisemblablement une copie ou variante d'après une sculpture ou une peinture en grisaille.

Bibl. : Louis Demonts, "Musée du Louvre, Inventaire général des Dessins des écoles du Nord , Ecoles allemande et suisse, t. II, première période, maîtres nés avant 1550, R-Z et anonymes et deuxième période, maîtres nés après 1550", 1938, n° 397 ;
Hans Heinrich Naumann, "Le premier élève de Martin Schongauer: Mathis Nithart", dans Archives alsaciennes d'histoire de l'art, 1935, p. 56 ;
Michael Roth, Die Zeichnungen des Meisters der Coburger Rundblätter, Berlin, 1988 (thèse non publiée), n° 177, p. 383-384 ;
Friedrich Winkler, "Skizzenbücher eines unbekannten rheinischen Meisters um 1500", Wallraf-Richartz-Jahrbuch, 1930, vol. 7, p. 152.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,267 m ; L. 0,167 m
Matière et technique
Plume et encre brune, papier lavé de sanguine. Inscriptions sur le papier de doublage, à la plume et encre brune : "rogier", sur le papier de fond, à la plume et encre brune : "Rogier van der Weyde de / Bruxelles", sur le montage XIXe : ECOLE FLAMANDE XVe SIECLE, au verso du montage, au crayon en haut à gauche : "Maître de Cobourg (des draperies)". Numéroté sur la feuille de montage, en haut à gauche : "N. 7".

Données historiques

Historique de l'œuvre
Amateur A - Ch.-P. de Saint-Morys, saisie des Emigrés en 1793, remise au Museum en 1796-1797 ; marque du Louvre en bas à droite (L. 2207).
Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.9, p.1697, chap. : Ecoles diverses, Dessins en paquets. (...) Numéro : 12628.Idem & Maîtres divers /&. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 4. Désignation des sujets : Cent cartons et feuilles, dont quatre cartons à trois dessins, deux à quatre, et seize à deux. 130 nombre de dessins qui sont dans chaque paquet Origine : Idem & Collection nouvelle /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Signe de recollement : Vu au crayon. Cote : 1DD41

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

L'œuvre est visible sur rendez-vous en salle de consultation des Arts graphiques.
Dernière mise à jour le 17.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances