RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
Autre RMN
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
RMN

Etudes d'ornementations avec des scènes de la vie de Moïse

Numéro d’inventaire
RF 1086, Recto
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.19, p.91
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
PELLERIN Baptiste (Documenté en 1542-1575)
Ecole française
(V. Auclair, M. Grivel, G.-M. Leproux, A. Nassieu Maupas, 2010)

Anciennes attributions :
DELAUNE Etienne

description

Dénomination / Titre
Etudes d'ornementations avec des scènes de la vie de Moïse
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
D'autres dessins de la même série sont conservés : au Louvre, Inv. 26193, Inv. 26195 et à Darmstadt, Inv. n° HZ 113

Bibliographie :
Jon J. L. Whiteley, "Drawings into Prints", Print Quarterly, VIII, 1991, 2, p. 172 ; Dominique Cordellier dans Dominique Cordellier, Pierre Rosenberg et Peter Märker, avec la collaboration de Mechthild Haas, Olivier Lefeuvre et Federica Mancini, Dessins français du Musée de Darmstadt, XVIe, XVIIe et XVIIIe siècle, Hessisches Landesmuseum Darmastadt, Graphische Sammlung, Paris, Darmstadt, éd. Gourcuff Gradenigo, 2007, sous n° 4 ;

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,278 m ; L. 0,278 m
Matière et technique
Restauré en 2003
Forme
circulaire

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Gatteaux, Jacques Edouard
Mode d’acquisition
legs
Date d’acquisition
1881

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

Expositions

- Le XVIe siècle européen : Dessins du Louvre, Paris, Musée du Louvre, 20/10/1965 - 22/01/1966
- Musée national du Louvre. Dessins, cartons, pastels et miniatures des diverses écoles, exposés, depuis 1879, dans les salles du 1er étage, Paris, Musée du Louvre, 1888 - 1900
- Baptiste Pellerin, Paris, Musée du Louvre, 18/06/2014 - 22/09/2014
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances