RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
Autre RMN
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
RMN

Portrait d'une dame franque de Constantinople

Numéro d’inventaire
RF 1382, Recto
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.19, p.109
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Liotard, Jean-Étienne (1702-1789)
Ecole suisse

description

Dénomination / Titre
Portrait d'une dame franque de Constantinople
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
1738-1742.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,225 m ; L. 0,118 m
Matière et technique
pierre noire;sanguine

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Gallet, Auguste Frédéric
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
1882

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

Expositions

- Présentation du portrait de madame Tronchin par Liotard, Paris, Musée du Louvre, 25/02/1983 - 30/05/1983
- Exposition de l'art suisse du XVe au XIXe siècle (de Holbein à Hodler), Berne, Kunsthalle Bern, 17/08/1924 - 14/09/1924
- Exposition de l'art suisse du XVe au XIXe siècle (de Holbein à Hodler), Paris, Galerie nationale du Jeu de Paume, 11/06/1924 - 02/08/1924
- Exposition de La Turquerie au XVIIIe siècle, Paris, Musée des Arts Décoratifs, 17/05/1911 - 16/10/1911
- Jean Etienne Liotard 1702-1789 Johann Heinrich Füssli 1741-1825, Paris, Musée national de l'Orangerie des Tuileries, 14/04/1948 - 14/06/1948
- Dessins de Liotard, Paris, Musée du Louvre, 15/10/1992 - 14/12/1992
- Dessins de Liotard, Genève, Musée d'Art et d'Histoire de Genève, 17/07/1992 - 20/09/1992
- Musée national du Louvre. Dessins, cartons, pastels et miniatures des diverses écoles, exposés, depuis 1879, dans les salles du 1er étage, Paris, Musée du Louvre, 1888 - 1900
- La Méditerranée dans les collections du Louvre, Tokyo, Musée métropolitain, 20/07/2013 - 23/09/2013
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances