RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - A. Didierjean
Autre RMN
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - A. Didierjean
RMN

Le Monastère de Saint-Luc en Phocide, frise et éléments de décor

1846
RF 1773.4, 12
Département des Arts graphiques
Numéro d’inventaire
RF 1773.4, 12
Numéros de catalogues :
Inv. français, t. XIII B 277
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.19, p.149
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Papety, Dominique (1815-1849)
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Le Monastère de Saint-Luc en Phocide, frise et éléments de décor
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
«En 1846 Dominique Papety visite la Grèce. D'autres artistes de sa génération se rendent en Orient et s'intéressent aux vestiges byzantins... D'autres, à la recherche de modèles ou par curiosité, sans nécessairement voyager en Orient, s'attachent parfois à l'observation directe des œuvres byzantines. Delacroix lève ainsi des dessins au besoin annotés et rehaussés d'aquarelle sur des manuscrits grecs de la Bibliothèque Nationale et sur les séries monétaires du cabinet des Médailles (ill. 158). Le regard de Papety est différent. Ses carnets de voyage et ses dessins aujourd'hui au Louvre paraissent relever d'une vraie démarche archéologique et confirmer le souhait de Papety d'écrire une histoire de l'art byzantin (45). Ce ne sont plus seulement des vues pittoresques, comme encore la cour du monastère Saint-Luc en Phocide (ill. 163), mais souvent de vrais documents que le peintre accumule sur l'architecture, les mosaïques et le décor sculpté à Saint-Luc, à Daphni, dans les monstères de l'Athos (ill. 159 à 162). Papety s'intéresse aussi aux objets. Il dessine avec un rare souci d'exactitude les portes « en cuivre repoussé au marteau et d'une fort belle ordonnance » de l'église de Lavra (ill. 164 et 165), qu'il rapproche judicieusement des portes byzantines et italo-byzantines d'Italie (46). Chez ces précurseurs, ce n'est cependant que la partie la plus identifiable des vestiges de Byzance qui est explorée, essentiellement ceux d'un Moyen-Age chrétien grec que l'on pourrait dire féodal et qu'incarnent les hauts murs des monastères athonites (ill. 166), et auquel se mêlent souvent des œuvres post-byzantines. Les fresques du mythique Panselinos à l'Athos dont les relevés de papety charment Théophile Gautier au Salon de 1847, plusieurs de celles que Didron a vues et décrites à l'Athos et en Grèce sont pour beaucoup postérieures à la chute de Byzance.
(45) Sur cet ensemble de dessins de Papety : J. Durand, 2020, pp.31-33. Voir aussi Peltre, 2011, en particulier pp.141-148 ; D. Papety, 1847 ; J. Durand, 2020, p.33 et fig.6. » (J. Durand, 2021)

Bibliographie :
F. X. Amprimoz & V. Forcione in « Musée du Louvre, Département des arts graphiques, Musée d'Orsay, Inventaire général des dessins, Ecole française XIII, de Pagnest à Puvis de Chavannes », Paris, RMN, 1997, n° 277, p.74
D. Papety, « Les peintures byzantines et les couvents de l'Athos » in Revue des deux mondes, 18, 1847, pp.769-789
Ch. Peltre, « Le Voyage de Grèce : un atelier en Méditerranée » Paris, 2011, en particulier pp.141-148
J. Durand, « La Grèce byzantine au Louvre » » in Perspectives, 2020, pp.31-33 et fig.6
J. Durand, « De « l'art grec du Bas-Empire » à « l'art byzantin » : Byzance et l'art byzantin en France au XIXe siècle » in « Paris-Athènes. Naissance de la Grèce moderne 1675-1919 », J.L. Martinez & D. Guillon, cat. exp. Paris, musée du Louvre, 30 septembre 2021 - 7 février 2022, Paris, 2021, pp.154-173, n°162, repr. p.163 (avec numéro d'inventaire erroné), voir aussi en particulier p.162 et p.439
Description de l'album :
Album cartonné, recouvert de papier marbré jaune et brun, à dos de toile bleue composé de 23 feuillets numérotés. Il contient des paysages des Îles Grecques. H: 0,088 ; L: 0,170.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,14 m ; L. 0,08 m
Matière et technique
Graphite. Date et annotation au centre à droite, au graphite : 'chapiteau' et en bas : 'S. LUCA 18 juillet 1846'.

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1846

Données historiques

Historique de l'œuvre
François Sabatier ; legs par codicille du 14 juillet 1890 au testament du 5 juillet 1890 (Archives du Louvre D 8). Marque du Louvre (L. 1886 a).
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Sabatier, François
Mode d’acquisition
legs
Date d’acquisition
1890

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve des petits albums
Album Papety Dominique -5-
Folio 12dessiné au recto

L'œuvre est visible sur rendez-vous en salle de consultation des Arts graphiques.
Dernière mise à jour le 23.11.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances