Tête d'homme barbu, de profil vers la gauche, image 1/2
Tête d'homme barbu, de profil vers la gauche, image 2/2
Tête d'homme barbu, de profil vers la gauche, image 1/2
Tête d'homme barbu, de profil vers la gauche, image 2/2
Télécharger
Suivant
Précédent

Tête d'homme barbu, de profil vers la gauche

RF 38827, Recto
Département des Arts graphiques
Numéro d’inventaire
RF 38827, Recto
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.30, p.158
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Strozzi, Bernardo (1581-1644)
Ecole piémontaise et génoise

description

Dénomination / Titre
Tête d'homme barbu, de profil vers la gauche
Description / Décor
Commentaire :
Ce dessin se différencie du reste des oeuvres achetées par le Louvre en 1981 par le type de papier utilisé, un papier clair et d'une épaisseur moindre. Mary Newcome Schleier a mis la tête de vieillard du recto en relation avec plusieurs oeuvres de Strozzi, dessins comme tableaux. Voir F. Mancini, 'Dessins italiens du musée du Louvre, Dessins génois, XVIe - XVIIIe siècle', Paris, 2017, n°330.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,393 m ; L. 0,297 m
Matière et technique
papier beige;pierre noire

Données historiques

Historique de l'œuvre
E. Stroiffi (?) ; Z. Sagredo, annotations à la plume et encre brune, au verso : P. G. no 36 / [...] del Tintoretto, et sur le montage : P. G. no 7 ; J.-J. de Boissieu ; Mme de Boissieu ;
acquis en 1981, marque du Louvre (L. 1886a).
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Boissieu, Mme
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
1981

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Grand format

L'œuvre est visible sur rendez-vous en salle de consultation des Arts graphiques.

Expositions

- Bernardo Strozzi : Genova 1581/1582 - Venezia 1644
Etape :
Palazzo Ducale, Gênes, Italie - 06 mai - 06 août 1995
Organisée par : Palazzo Ducale (Gênes, Italie)
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances