Buste d'un souverain, vu de profil

INV 10667, Recto
Département des Arts graphiques
Numéro d’inventaire
INV 10667, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 7769
MA 7264
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.5, p.161
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
ANONYME ITALIEN XVIè s
Ecole italienne (anonymes d'écoles régionales indéterminées)

description

Dénomination / Titre
Buste d'un souverain, vu de profil
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
De la même main que l'Inv. 8828 du Louvre (R. Serra, 2021).

Bibliographie :
Roberta Serra, 'Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, Inventaire général des Dessins Italiens, tome XII : Dessins bolonais du XVIème siècle', Paris, Louvre éditions - Milan, Silvana Editoriale, 2022, p. 238 sous n° 285.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,126 m ; L. 0,083 m
Matière et technique
encre brune;lavis brun;pierre noire;plume

Données historiques

Historique de l'œuvre
E. Jabach (L. 2959) ; dessin dit du 'Rebut' - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671. Marque du Louvre (L. 1886).
Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.5, p.932, chap. : Ecole italienne E, carton 63. (...) Numéro : 7264.Idem & Maîtres inconnus /&. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 260. Désignation des sujets : Un buste de souverain. Dessin à la plume et lavé. Dimensions : H. 13 x L. 8,5cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&.Prix de l'estimation de l'objet : 1francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Signe de recollement : Vu au crayon. Cote : 1DD37
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d’acquisition
acquis pour le Cabinet du roi
Date d’acquisition
1671

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

L'œuvre est visible sur rendez-vous en salle de consultation des Arts graphiques.
Dernière mise à jour le 05.01.2023
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances