Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo L. Chastel
Autre RMN
Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo L. Chastel
RMN

Laurent le Magnifique rétablissant la paix en Italie, à la Diète de Crémone

vers 1565
Numéro d’inventaire
INV 10675, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 867
MA 845
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.5, p.163
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Sustris, Frederik (vers 1540-1599)
Ecole des anciens Pays-Bas
(K. Oberhuber (note ms))

Anciennes attributions :
ANONYME ITALIEN XVIè s
GHIRLANDAIO Ridolfo

description

Dénomination / Titre
Laurent le Magnifique rétablissant la paix en Italie, à la Diète de Crémone
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Classé à Ridolfo del Ghirlandaio dans l'Inventaire E. Jabach. C Monbeig Goguel a suggéré que cette feuille correspondait au verso d'une page du Libro dei Disegni de Giorgio Vasari, que Jabach aurait, avant 1671, séparé de son recto sur lequel devait être monté un autre dessin de Sustris célébrant la dynastie médicéenne (C Monbeig Goguel, 1998, p. 113). Le dessin a été donné à Friedrich Sustris par K. Oberhuber (note ms au verso du montage). C. Monbeig Goguel l'a identifié comme une étude pour l'une des peintures qui ornaient l'arc de triomphe dressé à Florence, au Canto de'Carnesecchi, dans l'apparato' des noces de Francesco I et de Giovanna d'Austria, en 1565. L'artiste en avait reçu commande le 27 mai 1565 ainsi que Vincenzo Borghini le note dans son carnet : « [...] Un Quadro simile aldisopra per Lorenzo Vecchio [largo b. 8 alto 7]. Quando nella Dieta di Cremona si stabilisce la pace di Italia per opera di Lorenzo che con lui mancò. » (Kliemann, 1993, p. 111). Trois autres projets de Sustris pour les scènes d'histoire de cet arc sont connus, Cosme de Médicis déclaré père de la patrie (Louvre, département des Arts graphiques, Inv. 2792), le Triomphe de Julien de Médicis (Florence, Uffizi, Gabinetto degli Stampe, 592 F) et le Couronnement de Charles Quint à Bologne (vente Madrid, Subastas Segre, 18 décembre 2007, lot 2, attribution à Sustris par M. Serrano Marqués, 2000, n° 5). Le profil du personnage assis de dos, sur la gauche, se retrouve dans la Victoire des Romains sur les Goths à Fiesole, dessin préparatoire pour une tapisserie du Palazzo Vecchio (New York, The Metropolitan Museum of Art, inv. 2004.54) (H. Grollemund, cat. exp. Art royal. Meisterzeichnungen aus dem Louvre, Salzbourg, Salzburg Museum, 2017, n° 31).

Bibl.:
H. Grollemund, cat. exp. Art royal. Meisterzeichnungen aus dem Louvre, Salzbourg, Salzburg Museum, 2017, n° 31 ;
Julian Kliemann, "Vicenzio Borghini 1565 : Ärger mit Friedrich Sustris und ein Programm für Stradanos Kyosteppiche", Begegnungen, Festschrift für Peter Anselm Riedl zum 60. Geburtstag, K. Güthlein et F. Matsche (dir.), Worms, 1993, p. 107-123 ;
Susan Maxwell, The Court art of Friedrich Sustris. Patronage in Late Renaissance Bavaria, Farnham, 2011, p. 19-21 ;
C. Monbeig Goguel, Sur le chemin de Rome. Le rôle de Vasari et l'étape florentine, extrait de Fiamminghi a Roma 1508-1608, suppl. au Bollettino d'Arte del Ministero per i beni e le attività culturali, n° 100 (1997) p. 70, repr. fig. 13 ;
Id. in Vasari's Florence : Artists and Literati at the Medicean Court, par Ph. Jacks, Cambridge, New-York, Melbourne, Cambridge University Press, 1998, p. 113, repr. fig. 35 ;
Mercedes Serrano Marqués, « La coronación del emperador Carlos V en Bolognia, Friedrich Sustris », dans La imagen triunfal del emperador : La jornada de la coronación imperial de Carlos V en Bolonia y el friso del Ayuntamiento de Tarazona, Bologne, 2000, p. 355-360.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,33 m ; L. 0,38 m
Matière et technique
Plume et encre brune, lavis gris, pierre noire, avec rehauts de blanc. Mis au carreau à la pierre noire (carreau 00,024 m). Collé en plein.

Lieux et dates

Date de création / fabrication
vers 1565

Données historiques

Historique de l'œuvre
E. Jabach (L. 2959) ; montage à bande dorée des dessins d'ordonnance ; Inventaire Jabach, I, n° 404 (Ghirlandaio) - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953).

Notice de l'inventaire Jabach :
Dessin dit d'ordonnance collé et doré de la collection d'Everhard Jabach,
acquis pour le roi en 1671

A. Critères de l'identification

Le dessin a conservé tous les signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 :

- montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ;
- numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ;
- paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ;

- marques, au verso du montage, du récolement du fonds Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins :

- transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ;
- paraphe Prioult [L. 2953].

L'iconographie, la technique et les dimensions du montage sont en accord avec la description donnée par la notice de l'inventaire Jabach correspondant au numéro d'inventaire à la sanguine.

B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Minute.
Paris, Archives nationales, O1 1967.

Invantaire de 517 desseins d'ordonnances escole florentinne :

404

Un dessein ou il y a plusieurs figures assize et autres figures entiere a la plume et lavé sur de papier blanc de 17 pouce de long sur 15 pouce de haut

Ridolfo Grilandacio [Ghirlandaio]

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.1, p.112, chap. : Ecole florentine, carton 6. (...) Numéro : 845.Idem & Dessins de maîtres non reconnus /&. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 22. Désignation des sujets : Un Prince assis dans un Conseil ; il est couronné par la Victoire ; au dessus de sa tête on remarque la paix donnant la main à l'Abondance, sous les auspices de Mercure. Dessin à la plume, lavé et rehaussé de blanc. Dimensions : H. 23 x L. 39cm. Origine : Collection ancienne.Prix de l'estimation de l'objet : 50francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Remis le 21 avril 1828 à M. De Cailleux pour être relié. à l'encre. Signe de recollement : Vu au crayon#trait oblique / à l'encre / sous le n° Morel d'Arleux#trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre. Cote : 1DD33
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Mode d’acquisition
acquis pour le Cabinet du roi
Date d’acquisition
1671

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Grand format

Expositions

- Art royal. Meisterzeichnungen aus dem Louvre, Salzbourg, Salzburg Museum, 09/06/2017 - 03/09/2017
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances