Le mariage d'Argentina Spinola avec le fils de l'empereur Andronico, image 1/2
Le mariage d'Argentina Spinola avec le fils de l'empereur Andronico, image 2/2
Le mariage d'Argentina Spinola avec le fils de l'empereur Andronico, image 1/2
Le mariage d'Argentina Spinola avec le fils de l'empereur Andronico, image 2/2
Télécharger
Suivant
Précédent

Le mariage d'Argentina Spinola avec le fils de l'empereur Andronico

INV 11778, Recto
Département des Arts graphiques
Numéro d’inventaire
INV 11778, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 2263
MA 2186
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.5, p.355
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
SEMINO Ottavio (vers 1528-1604)
Ecole piémontaise et génoise
(Pouncey, Philip)

Anciennes attributions :
ANONYME ITALIEN fin XVIè s

Propositions d'attributions :
SEMINO Andrea (vers 1526-1594)
(Newcome Schleier, Mary, 1978)

description

Dénomination / Titre
Le mariage d'Argentina Spinola avec le fils de l'empereur Andronico
Description / Décor
Commentaire :
Etude, avec variantes, pour la fresque d'un plafond du Palazzo Giambattista Spinola, datant de 1560-1565. Cat. exp. 'Le dessin à Gênes du XVIe au XVIIIe siècle', Musée du Louvre, Paris, 1985, n° 10 (Andrea Semino).
"Le Mariage d'Argentina Spinola avec Théodore, marquis de Monferrato en 1307, est peint par Andrea Semino, assisté de ses fils Cesare et Alessandro, entre 1570 et 1576 (Elena Parma (dir.), La Pittura in Liguria, il Cinquecento, Gênes, 1999, p. 138), au plafond du premier étage du palais de Giovanni Battista et Andrea Spinola (puis Doria), fresque pour laquelle cette étude est préparatoire. L'oeuvre tenait une place importante dans la décoration de la salle, puisque le choix d'un pareil thème visait à célébrer l'origine de la famille et à alimenter le mythe d'une lignée en quête d'affirmation. Mary Newcome Schleier (voir Le Dessin à Gênes du XVIe au XVIIIe siècle, Paris, musée du Louvre, 30 mai - 9 septembre 1985, n° 10), l'a attribué à Andrea en raison du lien qu'elle a établi avec les fresques peintes par l'artiste au palais Doria, renommé
Spinola en 1723. Pour Regina Erbentraut, cette feuille résulte de la collaboration d'Andrea avec ses fils, Cesare et Alessandro (Regina Erbentraut, « Zeichnungen der Genueser Freskantenfamilie Semino: Ergebnisse einer erneuten Durchsicht von ¿Semino-Zeichnungen" des Louvre. », Jahrbuch der Staatlichen Kunstsammlungen Dresden, vol. 21, 1989-1990 (1990), p. 25-39). L'auteur, qu'il nous semble approprié d'identifier à Andrea, a su intégrer ce détail à un ensemble dont la noce demeure le motif principal." F. Mancini, 'Dessins italiens du musée du Louvre, Dessins génois, XVIe - XVIIIe siècle', Paris, 2017, n°8.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,247 m ; L. 0,249 m
Matière et technique
encre brune;lavis brun;pierre noire;sanguine;mis au carreau;plume

Données historiques

Historique de l'œuvre
E. Jabach (L. 2959) ; montage à bande dorée des dessins d'ordonnance ; Inventaire Jabach, II, n° 530 (Semino) - Entré dans le Cabinet du Roi en 1671 ; paraphe de J. Prioult (L. 2953).
Notice de l'inventaire Jabach :
Dessin dit d'ordonnance collé et doré de la collection d'Everhard Jabach,
acquis pour le roi en 1671

A. Critères de l'identification

Le dessin a conservé tous les signes attestant sa provenance et son acquisition en 1671 :

- montage Jabach ivoire à large bande d'or fin ;
- numéro d'inventaire Jabach à la sanguine, au verso du montage ;
- paraphe Jabach à l'encre brune [L. 2959], au verso du montage ;

- marques, au verso du montage, du récolement du fonds Jabach effectué en 1690 par Jean Prioult, commissaire-enquêteur au Châtelet de Paris, à la suite du décès de Charles Le Brun, premier peintre du roi, directeur et garde général du Cabinet des tableaux et dessins :

- transcription en toutes lettres du numéro d'inventaire Jabach ;
- paraphe Prioult [L. 2953].

L'iconographie, la technique et les dimensions du montage sont en accord avec la description donnée par la notice de l'inventaire Jabach correspondant au numéro d'inventaire à la sanguine.

B. Notice de l'Inventaire Jabach, février 1671. Mise au net.
Paris, Bibliothèque nationale de France, Manuscrit français 869

Desseins d'ordonnances de l'escolle de Raphaël :

530

Un mariage d'un empereur où est tout la noblesse en grand nombre de figures entieres à la plume et lavé sur du papier blanc de 12 pouces de long sur 12 pouces de hault

dudit Semino
Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.2, p.293, chap. : Ecole romaine, carton 16. (...) Numéro : 2186. Nom du maître : Idem & Zuccaro, Federigo /&. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 45. Désignation des sujets : Mariage d'un empereur. Dessin à la plume et lavé. Dimensions : H. 25 x L. 25cm. Origine : Collection ancienne.Prix de l'estimation de l'objet : 1francs. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Observations : Idem & Remis le 27 décembre 1828 pour être relié à l'encre /&. Signe de recollement : Vu au crayon#trait oblique / au crayon / sur le n° d'ordre. Cote : 1DD34
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Jabach, Everhard
Date d’acquisition
1671

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

L'œuvre est visible sur rendez-vous en salle de consultation des Arts graphiques.

Expositions

- Le dessin à Gênes du XVIe au XVIIIe siècle : LXXXIVe exposition du Cabinet des Dessins
Etape :
Musée du Louvre, Paris, France - 30 mai - 09 septembre 1985
Organisée par : Musée du Louvre-Département des Arts Graphiques (Paris, France)
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances