Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo L. Chastel
Autre Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo M. Beck-Coppola
Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo L. Chastel
Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo M. Beck-Coppola

L'éducation d'Achille par le centaure Chiron

Numéro d’inventaire
INV 18106, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 33792
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.7, p.481
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
ANONYME ITALIEN fin XVIIè s
Ecole italienne (anonymes d'écoles régionales indéterminées)

description

Dénomination / Titre
L'éducation d'Achille par le centaure Chiron
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Un des tableaux de la voûte de la chambre 21 de la Domus Aurea à Rome. Il a été transformé en une scène réunissant un adolescent et deux adultes. Le précepteur effrayé et la mère assise ont été peints à la place de la croupe du centaure effacée sur la fresque. La bordure de la fresque est formée de cygnes ou d'échassiers; une seconde bordure intérieure, formée de pampres est peinte sur fond noir. Dans chacun des quatre angles apparaît un triton à deux queues. Le cadre est à comparer avec l'INV 18105. (Cat. Roma, Domus Aurea, FMR, 1998, repr. 46).
Description de l'album :
Acquis en décembre 1841 par la Direction des Musées Royaux, au moment de la vente et de la dispersion de la collection du baron Louis Salomon Roger (1765 - 1841). Il contient soixante planches gouachées montées sur de grands feuillets bleus. Son titre complet est inscrit sur la planche servant de frontispice - Vestigia delle Terme di Tito e loro interne pitture - .

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,555 m ; L. 0,594 m
Matière et technique
Traces de pierre noire et gouache.

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve des grands albums
Album des Bains de Titus
Folio 13
rapporté sur onglet
Dernière mise à jour le 12.02.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances