Jeune enfant mordant dans une pomme

1685
Numéro d’inventaire
INV 28823, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 11885
MA 10502
Numéros de catalogues :
Guiffrey et Marcel G 6378
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.12, p.76
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Le Brun, Charles (1619-1690)
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Jeune enfant mordant dans une pomme
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
A la mort de Colbert en 1683, Le Brun perd son principal protecteur et doit affronter une cabale menée par Louvois et Mignard. Il peint alors en 1685, à la demande du Roi, le tableau 'Jésus élevé en croix' pour l'opposer au 'Portement de Croix' de Mignard, jugé comme le meilleur tableau jamais exécuté, et clore la cabale. Le Brun poursuit le cycle de la vie du Christ avec d'autres tableaux que la mort en 1690 l'empêche de terminer. Il semblerait qu'il ait voulu rivaliser avec le cycle des 'Sept Sacrements' de Poussin (J. Thuillier, 1963). Le tableau, passé des collections de Louis XIV au musée du Louvre (Inv. 2885), a été mis en dépôt au musée des Beaux-Arts de Troyes. Il a été gravé par Benoît Audran en 1706 (Weigert, 1965, n° 69). Le Louvre possède près de 60 dessins en rapport avec le tableau. 'Etude pour l'enfant sur les genoux de sa mère, au premier plan, à droite du tableau. (...) Le détail réaliste de l'enfant mordant dans une pomme, introduit par Le Brun dans le tableau, accentue l'opposition entre les deux groupes de femmes, placées de part et d'autre de la Croix. D'un côté, les Saintes femmes, plongées dans la douleur, de l'autre des spectatrices, peut-être remplies de compassion, comme le suggère Nivelon (cf. Inv. 28747), mais moins concernées par la scène. (...).' (L. Beauvais, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, Inventaire général des dessins, Ecole française, Charles Le Brun, 1619-1690, tome I, Paris, RMN, 2000, n° 1412, p. 402).

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,211 m ; L. 0,305 m
Matière et technique
Pierre noire, avec rehauts de craie blanche, sur papier beige. Contours irrégulièrement découpés. Restauré en 2000

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1685

Données historiques

Historique de l'œuvre
Atelier de Le Brun. Entré dans les collections royales en 1690 ; paraphes de Jean Prioult (L. 2953) au verso, de Claude Delamotte (L. 478) et de Jules Robert de Cotte (L. 1963) ; marque du musée (L. 1886).

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.7, p.1309, chap. : Ecole française, carton 112. (...) Numéro : 10502. Nom du maître : Idem & Le Brun, Charles /&. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 603 à 870 compris. Désignation des sujets : Etudes de Le Brun, pour différens tableaux, faites au crayon rouge et blanc, et parmi, quelques unes aux crayons noir et blanc. Aucune n'est collée. Origine : Idem & Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Signe de recollement : Vu au crayon#trait oblique / à l'encre / à droite du nom du maître#268 Cor au crayon#268 Cor au crayon#Cor au crayon. Cote : 1DD39
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Cabinet du Roi
Mode d’acquisition
Saisie royale
Date d’acquisition
1690

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

Expositions

- Au temps du Roi Soleil : les peintres de Louis XIV (1660-1715), Lille, Palais des Beaux-Arts de Lille, 24/02/1968 - 30/04/1968
- Accrochage Le Brun, Paris, Musée du Louvre, 23/04/2000 - 20/10/2000
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances