RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
Environnement Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo M. Beck-Coppola
Environnement Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo M. Beck-Coppola
Autre Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo M. Beck-Coppola
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo M. Beck-Coppola
Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo M. Beck-Coppola
Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo M. Beck-Coppola

Portrait de Dominique de Ligny, évêque de Meaux ( 1619-1681).

Numéro d’inventaire
INV 31375, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
MI 84
NIII 35473
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.13, p.64
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
NANTEUIL Robert (1623-1678)
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Portrait de Dominique de Ligny, évêque de Meaux ( 1619-1681).
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Neil Jeffares confirme l'attribution à Robert Nanteuil et l'identification du modèle, Dominique de Ligny (1619-1681), évêque de Meaux (Dictionary of pastellists before 1800, Londres, 2006, p. 385). Ce portrait a été gravé en contrepartie par Nanteuil en 1661 probablement pour être utilisé comme frontispice de thèse, avec cette mention : "Nanteuil ad viuum / pingebat et sculpebat 1661". La bordure ovale armoriée au sein de laquelle s'inscrit le portrait pote l'inscription DOMINICVS DE LIGNY MELDEN-SIVM EPISCOPUS ( Dominique de Ligny, évêque de Meaux). Au début des années 1650, Nanteuil avait dessiné un premier portrait ad vivum de Dominique de Ligny. Seigneur de Marcilly et grand maître des Eaux et Forêts, ce neveu du chancelier Pierre Séguier était finalement entré dans les ordres, devenant abbé de Saint-Jean d'Amiens avant d'être nommé en 1658 coadjuteur de son oncle Dominique Séguier, évêque de Meaux, avec le titre d'évêque de Philadelphie. Datée de 1654, une estampe conserve le souvenir de cette première effigie (Adamczak, 2011, p. 160, no 69, repr.) et donne une image sans complaisance de l'ambitieux ecclésiastique. De sept ans postérieur, le pastel révèle les traits d'un homme qui a gagné en maturité et qui est devenu évêque de Meaux en 1659. Datée de 1661, la gravure en contrepartie reproduisant le pastel précise que l'artiste avait à nouveau travaillé d'après le modèle vivant. Suivant une pratique commune à tous les pastels du maître, Nanteuil opta pour un cadrage légèrement plus étroit que dans ses portraits précédents dessinés et gravés afin de donner plus de force au visage de son modèle. Tandis que le camail bleu joue de la réserve du papier et gagne ainsi en volume, le rabat gris traité en aplat ainsi que le fond neutre éclairé à droite mettent les traits en valeur. Indéniablement, le réalisme de l'image doit beaucoup à Philippe de Champaigne, que Nanteuil connut et dont il s'inspira, parvenant à égaler son interprétation intense et expressive de l'âme humaine. Sur le portrait de l'évêque de Meaux, rien n'échappe à son œil, ni le caractère osseux du crâne, ni le nez un peu fort, ni les premières rides sous les yeux. Le pastel est posé en un dégradé de tons qui donnent aux chairs leur réalité, ponctuées de quelques accents lumineux de rose, de blanc et de jaune adroitement posés tout autour des yeux afin d'accentuer l'intensité du regard. Le dessin sous-jacent semble comme prêt à se révéler et insiste par endroits sur la moustache, la barbiche, les sourcils et la chevelure. Audrey Adamczak jugeait le modèle calme et serein. À l'occasion de l'exposition de dessins français du XVIIe siècle organisée au Louvre d'octobre 1984 à janvier 1985, l'auteur anonyme de la notice dédiée au pastel soulignait l'expression assez conventionnelle de supérieure et familière complaisance si souvent affichée par réussite ou par obligation sociale par les modèles de Nanteuil. Visiblement, la profonde bienveillance du regard lui était restée étrangère (Xavier Salmon, Pastels du musée du Louvre XVIIe -XVIIIe siècles, Louvre éditions, Hazan, Paris, 2018, cat. 10, p. 52-53). neiljeffares.wordpress.com/2018/07/12/the-louvre-pastels-catalogue-errata-and-observations, n° 10.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,333 m ; L. 0,273 m
Matière et technique
Pastel sur papier beige collé en plein sur carton. Annoté au verso du carton, au crayon : Caput et à la plume et encre brune : M. J. 84
Les mesures du cadre sont : H : 00,42 ; L : 00,352 et profondeur : 00,027.

Données historiques

Historique de l'œuvre
Acquis par le musée du Louvre auprès de M. Evans en 1854 pour 150 francs (Archives du Louvre, D 6 1868)
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Evans M.
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
1854

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve des pastels

Expositions

- Pastels, Paris, Musée du Louvre, 27/07/1989 - 18/09/1989
- Dessins français du XVIIe siècle : LXXXIIIe exposition du Cabinet des dessins, Paris, Musée du Louvre, 26/10/1984 - 28/01/1985
- Emailleurs et pastellistes du XVIIe au XIXe siècle, Paris, Musée du Louvre, 28/04/1978 - 05/09/1978
- Exposition de pastels français du XVIIe et du XVIIIe siècle, Paris, Hôtel Jean Charpentier, 23/05/1927 - 26/06/1927
- Présentation des collections : pastels, gouaches, aquarelles, miniatures, émaux, Paris, Musée du Louvre, 04/03/1982 - 31/12/1982
- Nouvelle présentation : pastels, gouaches, miniatures, Paris, Musée du Louvre, 10/10/1975 - 31/12/1976
- Pastels, cartons, miniatures XVIe-XIXe siècles, Paris, Musée du Louvre, 21/06/1974 - 31/12/1974
- Pastels français des collections nationales et du musée La Tour de Saint-Quentin, Paris, Musée national de l'Orangerie des Tuileries, 20/05/1949 - 27/06/1949
- Dessins français du XVIIe siècle : Artistes contemporains de Poussin : XXVe exposition du Cabinet des Dessins, Paris, Musée du Louvre, 10/05/1960 - 26/09/1960
- Pastels, Paris, Musée du Louvre, 01/12/1969 - 31/12/1969
- Pastels et miniatures du XVIIe et XVIIIe siècles : XXXIe exposition du Cabinet des dessins, Paris, Musée du Louvre, 26/11/1963 - 31/12/1963
- Notice des dessins, cartons, pastels, miniatures et émaux exposés dans les salles du 1er et 2ème étage au musée national du Louvre [Ecole française de Le Sueur à Anonyme, et Dessins indiens et Emaux], Paris, Musée du Louvre, 1869 - 1900
- En société. Pastels du musée du Louvre XVIIe-XVIIIe siècles, Paris, Musée du Louvre, 06/06/2018 - 10/09/2018
Dernière mise à jour le 02.02.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances