RMN - Grand Palais (Musée du Louvre) Thierry Le Mage
Autre RMN
RMN - Grand Palais (Musée du Louvre) Thierry Le Mage
RMN

Vue des cascades de Tivoli

1587
Numéro d’inventaire
INV 32867, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 10125
MA 9578
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.13, p.326
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
STELLA François I (1563-1605)
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Vue des cascades de Tivoli
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Inscription en haut à droite : '1587'. En bas : 'Cascata de / Tivoli'. Martin Eidelberg, "Watteau et le paysage d'Italie", pp.12-71, dans Martin Eidelberg, Reverie Italiennes, Watteau et les paysagistes françaises au XVIIIe siècle, Valenciennes, Musée des Beaux-Arts, 25 septembre 2015-17 janvier 2016 (repr. fig.13, p.25).

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,288 m ; L. 0,423 m
Matière et technique
encre brune;lavis brun;papier bleu;rehauts de blanc;plume

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1587

Données historiques

Historique de l'œuvre

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.7, p.1195, chap. : Ecole française, carton 98. (...) Num¿ro : 9578. Nom du ma¿tre : Idem & Stella, François /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 2. D¿signation des sujets : Autre vue des cascades de Tivoli. Dessin à la plume, lavé et rehaussé de blanc. Dimensions : H. 28,5 x L. 42,5cm. Origine : Idem & Collection nouvelle /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Signe de recollement : Vu au crayon. Cote : 1DD39

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Grand format

Expositions

- Voyageurs au XVIe siècle : LXe exposition du Cabinet des dessins, Paris, Musée du Louvre, 04/10/1975 - 05/01/1976
- Les artistes français en Italie de Poussin à Renoir, Paris, Musée des Arts Décoratifs, 25/04/1934 - 10/07/1934
Dernière mise à jour le 21.10.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances