RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
Autre RMN
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
RMN

L'église de la Trinité-des-Monts à Rome

INV 33003, Recto
Département des Arts graphiques
Numéro d’inventaire
INV 33003, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 10684
MA 9849
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.13, p.353
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
SILVESTRE Israël (1621-1691)
Ecole française

description

Dénomination / Titre
L'église de la Trinité-des-Monts à Rome
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
"Le dessin, de mêmes dimensions que les deux vues du Campo Vaccino présentées dans l'exposition (cat. 10 et 11), semble avoir été fait sur le même carnet, mais il est d'une écriture beaucoup plus rapide : les personnages sont très sommairement esquissés, les traits en oblique pour désigner les toits sont tracés avec moins d'attention, le ciel est plus suggéré que représenté par des passages de lavis sur lesquels des traits à la plume esquissent la forme de nuages. C'est en quelque sorte un croquis d'impression, qui se distingue de la vue panoramique (cat. 15) ou de la veduta (cat. 9). Cette même écriture cursive se remarque dans la gravure faite vraisemblablement d'après ce dessin (1) et qui, exceptionnellement, n'a pas été inversée et donne donc une vue erronée d'un site pourtant célèbre. On retrouve la même orientation de la lumière, qui désigne un moment en début de matinée et laisse toute la façade dans l'ombre, la même construction de l'espace par des aplats de terrain, avec certaines zones éclairées et d'autres dans la pénombre. Ceux-ci témoignent d'une disposition de la chaussée encore incertaine, avant la construction du célèbre escalier reliant la place d'Espagne et le couvent français de la Trinité-des-Monts, entre 1723 et 1726, par le cardinal de Polignac. Le rapprochement avec la gravure permet d'observer le travail d'organisation de la composition, dans une vue destinée à raviver le souvenir de voyageurs ou à donner une vision de Rome (dans la planche, la légende est en français). Alors que, dans la phase du croquis, Silvestre n'hésite pas à marquer les irrégularités du terrain, il structure celui-ci, dans la gravure, en niveaux plats, qui accrochent ainsi la lumière. Afin de mieux donner à voir les éléments architecturaux (la Torre dei Venti du Quirinal, derrière la nef de l'église, et la Torre delle Milizie, au centre du dessin), il les isole ou les met en avant, un dispositif accentué dans la gravure. Enfin, il invite le spectateur à regarder, non seulement en montrant la façade de l'église (réduite à la verticale des clochers dans le dessin, ce qui permet de contrebalancer l'aspect chaotique du terrain), mais aussi en introduisant plusieurs personnages dans la gravure (dont certains montent des marches pour entrer dans l'église, restituant ainsi une pérégrination dans l'image). Une comparaison avec les tableaux de Van Wittel, qui reprend à peu près le même point de vue, montre que, même dans ce croquis rapide, Silvestre a « arrangé » la topographie en combinant deux points de vue, ce qui lui permet de représenter, de part et d'autre des clochers, l'antique (la Torre delle Milizie, considérée comme remontant à Néron) et le moderne (la Torre dei Venti du Quirinal)."
Notes : 1. Faucheux, 19-21.
Bibl. [voir document associé] : Belin, 1968, no 13, n. p. Exp. : Paris, 1978-1979, no 103, n. p
(Olivier Bonfait in "La France vue du Grand Siècle. Dessins d'Israël Silvestre (1621-1691)" (Paris, musée du Louvre, 15 mars - 25 juin 2018), cat. sous la dir. de Bénédicte Gady & Juliette Trey, n°12).

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,099 m ; L. 0,182 m
Matière et technique
Graphite, plume et encre noire, lavis brun, rosé et vert H. 9,9 ; L. 18,2 cm. Monté avec l'INV 33000.

Données historiques

Historique de l'œuvre
Cabinet du roi ; marques de la commission du Muséum et du Conservatoire (L. 1899 et L. 2207)
Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.7, p.1231, chap. : Ecole française, carton 101. (...) Numéro : 9849. Nom du maître : Idem & Silvestre, Israel /&. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 9. Désignation des sujets : Sur la même feuille de papier, deux dessins : l'un à la plume et lavé, représente le site de la Trinité du Mont à Rome ; l'autre lavé sur crayon représente un sujet inconnu avec paysage et fabriques. Dimensions : H. 10 x L. 18 cm ; H. 12 x L. 19,5 cm. Origine : Idem & Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Signe de recollement : Vu au crayon#Vu au crayon. Cote : 1DD39
Mode d’acquisition
acquis pour le Cabinet du roi

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format

L'œuvre est visible sur rendez-vous en salle de consultation des Arts graphiques.

Expositions

- La France vue du Grand Siècle. Dessins d'Israël Silvestre (1621-1691)
Etape :
Musée du Louvre, Paris, France - 14 mars - 25 juin 2018
- Le paysage en Italie au XVIIè siècle : Dessins du Musée du Louvre : LXVIIIe exposition du Cabinet des dessins
Etape :
Musée du Louvre, Paris, France - 20 octobre 1978 - 15 janvier 1979
Organisée par : Musée du Louvre-Département des Arts Graphiques (Paris, France)
Dernière mise à jour le 29.08.2022
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances