Homme drapé, assis à terre, écrivant sur une tablette

Numéro d’inventaire
INV 26210, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 29427
MA 12644
Numéros de catalogues :
Guiffrey et Marcel G 3633
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.11, p.27
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Deshays, Jean Baptiste Henri (1729-1765)
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Homme drapé, assis à terre, écrivant sur une tablette
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
André Bancel situe ce dessin parmi les oeuvres de jeunesse de Deshays, en raison de ses maladresses dans le rendu du drapé et de la position de la jambe droite (Jean-Baptiste Deshays 1729-1765, Paris, Arthéna, 2008, D 2).

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,369 m ; L. 0,455 m
Matière et technique
Pierre noire et rehauts de blanc, ou pastel noir et blanc.

Données historiques

Historique de l'œuvre
Ch.P. de Saint-Morys (LBS montage 071), annotation à la plume et encre brune en bas à droite sur le montage : "Deay f" -- Saisie des biens des Emigrés en 1793, remise au Museum en 1796-1797 ; marque du Louvre (L.1886-a).

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Mus¿e Napol¿on. Dessins. Vol.9, p.1699, chap. : Ecole française, Dessins en paquets. (...) Num¿ro : 12644.Idem & Maîtres divers /&. Num¿ro d'ordre dans l'oeuvre du ma¿tre : 5. D¿signation des sujets : Cent cartons et feuilles, dont trois cartons à deux dessins, un à quatre, et un à six. 111 nombre de dessins qui sont dans chaque paquet. Plus une gravure. Origine : Idem & Collection nouvelle /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Signe de recollement : Vu au crayon. Cote : 1DD41
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Saint-Morys, Ch.-P.-J.-B. de Bourgevin Vialart de
Mode d’acquisition
Saisie des Emigrés

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Grand format
Dernière mise à jour le 25.09.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances