Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo L. Chastel
Autre RMN
Autre RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado
Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo L. Chastel
RMN
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Michel Urtado

Deux têtes d'hommes en relation avec le perroquet

Numéro d’inventaire
INV 28188, Recto
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 11240
MA 10338
Numéros de catalogues :
Guiffrey et Marcel G 6742
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.11, p.416
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Le Brun, Charles (1619-1690)
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Deux têtes d'hommes en relation avec le perroquet
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Feuille faisant partie du groupe des dessins de têtes achevées et modelées pouvant être considérés comme la version finale. A rapprocher des études Inv. 28186 et 28116 verso. Gravée, avec l'étude Inv. 28188, par André Legrand (Inv. 28187 bis). Lithographiée par Charles Philippon et Delpech, sans doute pour la série des 'Ressemblances' (Bibliothèque nationale de France, Estampes, Da 38 Fol., fol. 84, n° 61). (L. Beauvais, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, Inventaire général des dessins, Ecole française, Charles Le Brun, 1619-1690, tome II, Paris, RMN, 2000, n° 2232, p. 635)
Description de l'album :
Album factice, constitué par Morel d'Arleux, regroupant 117 dessins, relié en veau bleu avec dentelles d'or, dos à trois étiquettes de cuir rouge, plats intérieurs en papier marbré bleu et rose. Liste manuscrite sur une feuille libre ne portant pas la marque du Louvre et rangée après le contreplat de devant, présentant sur trois colonnes les numéros donnés par Morel d'Arleux, la référence au folio de l'album et le nom de 'Le Brun (Charles)'.Sur la première page, à la plume et encre noire : 'Ecole française Volume 18-H-117 Dessins'. Dessins se rapportant à la Physiognomonie, sujet de la 'Conférence sur la Physionomie de l'homme et ses rapports avec celle des animaux' que Le Brun anima le 28 mars 1671 devant Colbert, à l'Académie. Plusieurs gravures sont intercalées dans l'album. Sur la première page à la plume et encre noire : "Ecole française Volume 18-H-117 Dessins". Dimensions de l'album : H. 0,684 ; L. 0,490 ; dimensions des folios : H. 0,670 ; L. 0,492.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,227 m ; L. 0,322 m
Matière et technique
Pierre noire, plume et encre noire, pinceau et lavis gris, sur papier beige jauni et taché. Mis au carreau, à la pierre noire. Annoté, au verso, au centre, à la pierre noire : '124 A'.

Données historiques

Historique de l'œuvre
Atelier de Le Brun. Entré dans les collections royales en 1690 ; paraphe de Jean Prioult (L. 2953) au recto ; marque du musée (L. 1886a).

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.7, p.1288, chap. : Ecole française, carton 108. (...) Numéro : 10338. Nom du maître : Idem & Le Brun, Charles /&. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 19. Désignation des sujets : Sur la même feuille, trois dessins à la plume, et un dessin à la plume et lavé : ils représentent des têtes de perroquet, et des têtes d'hommes qui ressemblent à cet oiseau. Dimensions : H. 24 x L. 33 cm chaque dessin. Origine : Idem & Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Calcographie du Musée Napoléon#Exposé au crayon. Signe de recollement : Vu au crayon#petit trait oblique / au crayon / sous le n° Morel d'Arleux. Cote : 1DD39
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Cabinet du Roi
Mode d’acquisition
Saisie royale
Date d’acquisition
1690

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve des grands albums
Album Le Brun Charles -2-
Folio 45
rapporté au recto

Expositions

- L'âme au corps : arts et sciences 1793-1993, Paris, Galeries nationales du Grand Palais, 19/10/1993 - 28/02/1994
- Charles Le Brun. Le peintre du Roi-Soleil, Lens, Louvre-Lens, 18/05/2016 - 29/08/2016
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances