RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
Autre RMN
RMN-Grand Palais (Musée du Louvre) - Thierry Le Mage
RMN

Initiale I « cadelée »

Numéro d’inventaire
RF 5904, Recto
Numéros de catalogues :
Catalogue raisonné des enluminures (cabinet des dessins) ENL 114
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.21, p.147
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
ANONYME FRANCAIS XVè s
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Initiale I « cadelée »
Fragment d'un graduel
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
'Ce fragment constituait la moitié inférieure d'un feuillet qui contenait l'antienne et l'offertoire du quatrième dimanche après la Pentecôte. L'antienne, tirée du Psaume 104, 1-2, commençait par les mots [Confitemini Domino et invocate nomen ejus. Invoca]te inter gen// tes opera ejus. Elle est suivie de l'offertoire, tiré du psaume 12, 4-5 : Illumina [oculos meos, ne unquam obdormi]am in mor// te, ne quando dicat// inimicus meus pre[valui adversus eum...]. L'initiale I, de même facture que le P du RF 5903, est accompagnée de deux visages humains au lavis, l'un de profil (en haut), l'autre de trois quarts et coiffé d'une sorte de chaperon (en bas). Le même motif en dents de scie apparaît sur le côté droit de l'initiale. Un motif sinusoïdal à feuillages constitue les bouts de ligne à la partie supérieure du fragment. Il est difficile de localiser précisément ces fragments dont le décor d'initiales « cadelées » est largement répandu sur le territoire français. Leur datation dans le deuxième quart du xve siècle semble envisageable' - Voir : François Avril, dans 'Les enluminures du Louvre, moyen âge et Renaissance', catalogue raisonné sous la direction scientifique de François Avril, Nicole Reynaud et Dominique Cordellier, assistés de Laura Angelucci et Roberta Serra, Paris, 2011, n° 114 (avec bibliographie antérieure), voir aussi n° 113.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,294 m ; L. 0,43 m
Matière et technique
Plume, encre noire, encre rouge, rehauts de lavis bleu, rouge, orangé et vert. Fragment tiré du même graduel que l'inv. RF5903, comportant au recto une lettrine « cadelée » I (Illumina...) et bout de ligne formé d'un rinceau de feuillage, à l'encre de couleur ; 2 portées de 4 lignes rouges, avec notation carrée noire, entre 3 lignes de texte.
Restauré en 2001.

Données historiques

Historique de l'œuvre
Adèle Octavie Ernestine Rimbert, veuve d'Eugène Michon ; legs en 1923.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Michon, Eugène, Mme
Mode d’acquisition
legs
Date d’acquisition
1922

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Grand format
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances