Jeux d'enfants : les chevaux de bois

RF 43264, Recto
Département des Arts graphiques
Numéro d’inventaire
RF 43264, Recto
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
DUBOIS Ambroise (vers 1543-1614)

description

Dénomination / Titre
Jeux d'enfants : les chevaux de bois
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Carton pour deux groupes d'enfants jouant peints entre les compartiments du plafond de la chambre ovale au château de Fontainebleau.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,47 m ; L. 0,812 m
Matière et technique
Pierre noire, papier lavé de beige. Piqué pour le transfert. Collé en plein. Angle superieur droit abattu et bord inférieur déchiré irrégulièrement, l'un et l'autre complétés. Collé en plein.

Données historiques

Historique de l'œuvre
Marquis Philippe de Chennevières (L. 2073); montage bleu à bande dorée raportée et filets noirs caractéristiques; 'l'Artiste', III, octobre 1894, p. 263; sa vente Paris, 4-7 avril 1900 - Anatole France; annotation au crayon au verso du montage: 'cette mention manuscrite / est de la main d'Anatole France. / et signée Anatole France', sa vente Paris, Hôtel Drouot, Salle 6, 20-21 avril 1932, n° 26 - Paris, Hôtel Drouot, salles 5-6, 19 novembre 1992 - acheté à cette vente par le musée, marque du Louvre (L. 1886 a).
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
1992

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Très grand format

L'œuvre est visible sur rendez-vous en salle de consultation des Arts graphiques.

Expositions

- Henri IV à Fontainebleau. Un temps de splendeur
Etape :
Musée national du Château de Fontainebleau, Fontainebleau, France - 07 novembre 2010 - 28 février 2011
- La collection Chennevières. Quatre siècles de dessins français
Etape :
Musée du Louvre, Paris, France - 08 mars - 07 juin 2007
Organisée par : Musée du Louvre-Département des Arts Graphiques (Paris, France)
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances