Demi-figure d'homme

1646
Numéro d’inventaire
INV 28361, Verso
Anciens numéros d'inventaire :
NIII 11423
MA 10500
Numéros de catalogues :
Guiffrey et Marcel G 6175
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Le Brun, Charles (1619-1690)
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Demi-figure d'homme
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
'Croquis sommaire de la tête du même homme.' (L. Beauvais, Musée du Louvre, Département des Arts graphiques, Inventaire général des dessins, Ecole française, Charles Le Brun, 1619-1690, tome I, Paris, RMN, 2000, n° 1215, p. 352).

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,384 m ; L. 0,276 m
Matière et technique
Sanguine sur papier beige.

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1646

Données historiques

Historique de l'œuvre
Atelier de Le Brun. Entré dans les collections royales en 1690 ; paraphe de Jean Prioult (L. 2953) au verso ; marque du musée (L. 1886).

Inventaire du musée Napoléon :
Inventaire du Musée Napoléon. Dessins. Vol.7, p.1308, chap. : Ecole française, carton 111. (...) Numéro : 10500. Nom du maître : Idem & Le Brun, Charles /&. Numéro d'ordre dans l'oeuvre du maître : 387 à 394 inclusivement. Désignation des sujets : Etudes pour le tableau du portement de croix. Origine : Idem & Collection ancienne /&. Emplacement actuel : Idem & Calcographie du Musée Napoléon /&. Signe de recollement : Vu au crayon#A à H à l'encre / à côté du n° Morel d'Arleux#trait oblique / à l'encre / à droite du nom du maître. Cote : 1DD39 Note relative à la saisie informatique : Désignation des sujets : la technique, précisée dans la notice n° 10499, concerne en fait les notices n° 10499 à 10501..
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Cabinet du Roi
Mode d’acquisition
Saisie royale
Date d’acquisition
1690

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances