Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo M. Beck-Coppola
Environnement Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo M. Beck-Coppola
Environnement Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo M. Beck-Coppola
Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo M. Beck-Coppola
Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo M. Beck-Coppola
Musée du Louvre, dist. RMN-Grand Palais - Photo M. Beck-Coppola

Portrait de Carlo Antonio Bertinazi dit Carlin (1710-1783).

REC 8, Recto
Département des Arts graphiques
Œuvre récupérée à la fin de la Seconde Guerre mondiale, déposée par l'office des biens et intérêts privés (OBIP); en attente de sa restitution à ses légitimes propriétaires. Consulter la base de données ministérielle Rose Valland consacrée aux œuvres dites MNR (Musées nationaux récupération).
Numéro d’inventaire
REC 8, Recto
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins provenant de la Commission de récupération
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
La Tour, Maurice-Quentin de (1704-1788)
Ecole française
(Xavier Salmon, 2018)

Propositions d'attributions :
VIGEE Louis (1715-1767)
Ecole française
(Neil Jeffares, 2018)

description

Dénomination / Titre
Portrait de Carlo Antonio Bertinazi dit Carlin (1710-1783).
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Neil Jeffares donne ce pastel à Maurice Quentin Delatour, portrait de Charles-Antoine Bertinazzi, dit Carlin (Dictionary of pastellists before 1800, Londres, 2006, p. 284).

La Tour fixa les traits de Carlin, qui s'illustra à Paris dans le rôle d'Arlequin de 1742 à sa retraite. Son portrait nous est connu par une gravure qui le présente avec l'habit de son rôle préféré. Le pastel associé au nom de Bertinazzi provenant de la récupération artistique s'en distingue et n'est pas du célèbre pastelliste français (Xavier Salmon, Pastels du musée du Louvre XVIIe -XVIIIe siècles, Louvre éditions, Hazan, Paris, 2018, p. 314 à 315).

neiljeffares.wordpress.com/2018/07/12/the-louvre-pastels-catalogue-errata-and-observations, Neil Jeffares depuis la publication de son Dictionnaire, en 2006, donne ce portrait de Charles-Antoine Bertinazzi, dit Carlin, de la Comédie italienne à Louis Vigée, REC 8.
Neil Jeffares, Pastels du Louvre : questions d'attribution, La Gazette Drouot, 28, 13.juillet 2018, p. 104-107

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,45 m ; L. 0,375 m
Matière et technique
Pastel sur papier marouflé sur toile tendue sur châssis.
Les mesures du cadre sont : H : 00,664 ; L : 00,575 et profondeur : 00,09.

Données historiques

Historique de l'œuvre
Remis au Cabinet des Dessins par la Commission de récupération artistique le 23 décembre 1949. Pour consulter la base des MNR (Musées nationaux Récupération), adresse du site Rose-Valland : http://www2.culture.gouv.fr/public/mistral/mnrbis_fr

L'œuvre a été identifiée comme provenant des « Kunstsammlungen der Stadt » à Düsseldorf. Elle figure dans la « liste des œuvres d'art acquises en France par les "Kunstsammlungen der Stadt" à Düsseldorf» sous le numéro 1941-31 et sous le numéro 13 des listes anglaises (MAEDI/RA/C430 P84 : « Liste des œuvres d'art acquises en France par les "Kunstsammlungen der Stadt" de Düsseldorf »). Dans la liste de préparation aux Commissions de choix des œuvres de la récupération artistique, dite liste OBIP, elle est décrite de la façon suivante : « n° d'ordre : 46 ; n° allemand : ss no ;Provenance : 2e Düsseldorf ; Origine : France 18e ; Auteur : Quentin Latour ; Sujet : Portrait d'homme ; Nature : Pastel ; Observations : [néant] (MAEDI/RA/C710 R39 : Tableau préparatoire à la troisième Commission de choix des œuvres de la récupération artistique"). Le 3 mars 1941, le pastel avait été acheté par les « Kunstsammlungen der Stadt » à Düsseldorf (collections municipales regroupant plusieurs musées) chez Pierre Landry, à Paris, 1 rue Chardin, pour la somme de 2 500 Reichsmarks, ou 50 000 francs ( MAEDI/RA/C558 R33 : Œuvres acquises par les Allemands, Düsseldorf,« Städtische Kunstammlungen »). Il est inventorié sous le numéro 1941-31. Le pastel figure bien sur la liste des œuvres vendues par Landry et n'a pas fait l'objet de demande d'autorisation d'exportation (MAEDI/RA/C389 P24 : « Index des marchands parisiens et des individus qui ont vendu des œuvres d'art aux musées allemands ». En bas de page, une note précise : « A ma connaissance, aucune demande de licence d'exportation n'a été présentée pour ces quatre tableaux » ; et AD de Paris, PEROTIN/3314/71/1/9 10,dossier 169 : Landry). Il est néanmoins expédié de Paris au musée de Düsseldorf par la maison de transports Schenker (MAEDI/RA/C297 C8 : « Acquisitions faites par les musées et galeries allemands pendant l'Occupation en France », dossiers Schenker,1re partie). Il est enregistré dans les collections du Kunstmuseum de Düsseldorf (ensuite appelé Kunstmuseum im Ehrenhof, et, depuis janvier 2001, Stiftung Museum Kunstpalast) le 26 juin 1941, sous le numéro 31 ( Musée du Louvre, département des Arts graphiques, documentation : copie de l'inventaire du Kunstmuseum de Düsseldorf (actuel Museum Kunstpalast), transmise par le Dr Helmut Ricke, directeur du musée, le 22 juillet 2000). En 1948, le pastel, alors conservé au Central Collecting Point de Düsseldorf (zone anglaise), apparaît sous le numéro 13 des listes anglaises ( MAEDI/RA/C430 P84 : « Liste des œuvres d'art acquises en France par les "Kunstsammlungen der Stadt" à Düsseldorf ») et fait l'objet d'une réclamation aux autorités britanniques. Il figure dans le « claim 739 ( MAEDI/RA/C233 B24 bis : « Receipt and agreement for delivery of identifiable property other than cultural objects », Schedule C, Claim 739, Düsseldorf,22 septembre 1948"). Revenue en France par le deuxième convoi de Düsseldorf assuré par la maison de transports Schenker, le 22 septembre 1948, l'œuvre arrive à Paris, au siège de la Commission de récupération artistique, le 25 septembre, et est déballée le 25 octobre . Elle figure dans la caisse 10 sous le numéro 1036 (MAEDI/RA/C430 P84 : Paris, 25 octobre 1948, deuxième convoi de Düsseldorf,cahier de déballage du convoi. L'œuvre figure également sur la liste d'« Expédition d'œuvres d'art de la zone britannique en 1949 ». MAEDI/RA/C485 P169 indique le 12 octobre 1949 comme date d'expédition vers la Commission de récupération artistique, soit une année plus tard). Elle est retenue à la troisième Commission de choix des œuvres d'art de la récupération artistique du 19 décembre 1949 ( MAEDI/RA/C710 R39 : Tableau préparatoire à la troisième Commission de choix des œuvres de la récupération artistique),sous le numéro d'ordre 46, sans numéro allemand, puis remise au Cabinet des dessins du musée du Louvre le 23 décembre 1949 ( Musée du Louvre, département des Arts graphiques : document manuscrit intitulé " Liste des Dessins reçus de la Commission de Récupération Artistique »),et attribuée aux Musées nationaux (musée du Louvre, Cabinet des dessins) par arrêté du ministre de l'Éducation nationale du 16 mai 1951 ( Service des Musées de France (SMF), sous-direction des Collections, dossier Récupération : arrêté du ministère de l'Éducation nationale du 16 mai 1951) (Xavier Salmon, Pastels du musée du Louvre XVIIe -XVIIIe siècles, Louvre éditions, Hazan, Paris, 2018, p. 314 à 315).
.
Mode d’acquisition
Remis au musée
Date d’acquisition
1949

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve des pastels

L'œuvre est visible sur rendez-vous en salle de consultation des Arts graphiques.

Expositions

- En société. Pastels du musée du Louvre XVIIe-XVIIIe siècles
Etape :
Musée du Louvre, Paris, France - 06 juin - 10 septembre 2018
- Accrochage de pastels
Etape :
Musée du Louvre, Paris, France - 18 décembre 2002 - 03 novembre 2003
Organisée par : Musée du Louvre-Département des Arts Graphiques (Paris, France)
- Présentation des oeuvres récupérées après le Seconde Guerre mondiale et confiées à la garde des musées nationaux
Etape :
Musée du Louvre, Paris, France - 08 avril - 05 mai 1997
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances