Angelot, les deux bras levés

vers 1674
Le Brun, Charles, atelier de
Numéro d’inventaire
INV 29847.39, Verso
Numéros de catalogues :
Inventaire Le Brun, t. I L 150
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Le Brun, Charles (1619-1690), atelier de
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Angelot, les deux bras levés
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Carton pour le décor de la chapelle du château de Sceaux, 1674. La chapelle située à l'extrémité de l'aile gauche du château, disparut en même temps que son décor en 1801. A la voûte de la chapelle, la partie centrale de la décoration, représente le Père éternel porté par des anges ; tout autour, près d'une balustrade feinte, des anges sont en adoration ou jouent de divers instruments tandis que d'autres emportent le chandelier à sept branches et l'Arche d'alliance, symboles de l'ancienne Loi, accomplie par la nouvelle. A l'opposé du Père éternel sont regroupées les Vertus. Le décor nous est connu par les planches de Gérard Audran, gravée en sens inverse, en 1681, par une copie réduite, de François Verdier (conservée au musée de l'Ile-de-France, inv. E. 882 ; fig. 6) et par une reproduction exécutée par Eustache Restout à l'abbaye de Mondaye. 'Fragment de carton pour le petit ange placé au-dessus de l'Oraison (voir le dessin Inv. 28597). Il est ainsi décrit par Nivelon (p. 229) : 'Ce nom (le nouveau nom de J.C.) qui exprime Sauveur est ecrit et supporté dans une flamme de feu par un enfant en l'air qui semble s'élever d'une nuée pour signifier qu'il avoit été inconnu jusqu'au moment du batème du fils de Dieu et que c'est ce nouveau nom qui remplira toute la terre de grace dépeinte par la lumière que répand cette flamme'.' (L. Beauvais, Louvre, Inventaire général des dessins, Ecole française, Charles Le Brun, 1619-1690, tome I, Paris, 2000, n° 150, p. 75)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,755 m ; L. 0,62 m
Matière et technique
Pierre noire, avec rehauts de craie blanche, sur papier beige. Traits repassés au stylet. Contours irrégulièrement découpés. Collé en plein, ce verso n'est pas photographiable.

Lieux et dates

Date de création / fabrication
vers 1674

Données historiques

Historique de l'œuvre
Atelier de Le Brun - Entré dans les collections royales en 1690.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Atelier de Le Brun
Mode d’acquisition
Saisie royale
Date d’acquisition
1690

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Très grand format
Dernière mise à jour le 08.10.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances