Mercure devant Pluton

VIANI Antonio Maria, attribué à
Numéro d’inventaire
RF 51934, Recto
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
VIANI Antonio Maria (vers 1555/1560-1629), attribué à
Ecole lombarde
(Dominique Cordellier, 2000)

Anciennes attributions :
THIRY Léonard, attribué à
SUSTRIS Friedrich, attribué à

Propositions d'attributions :
ANDREASI Ippolito
(Stefano L'Occaso, 2009)

description

Dénomination / Titre
Mercure devant Pluton
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Le dessin représente Mercure (Hermès), aux Enfers, devant Pluton (Hadès). On reconnaît à droite, les trois Parques ou Moires, personnification du destin, l'une filant (Atropos), l'autre enroulant le fil de la vie (Clotho) et la troisième le coupant (Lachesis), et, derrière elles, les Furies ou Erinyes - Alecto, Tisophoné et Mégère -, divinités des châtiments infernaux, sont figurées avec des chevelures de serpents et, par ailleurs, une anatomie qui rappelle les personnifications de l'Envie. Au premier plan, Cerbère, le chien tricéphale gardien de la porte de l'Enfer, n'a pas la queue de serpent que lui prêtent les mythographes antiques. Le dessin a été attribué tour à tour à Friedrich Sustris (notice du catalogue de vente de 1997) et à Léonard Thiry ou à un artiste de son entourage, sans doute un peu pour les mêmes raisons, certaines tenant au caractère nettement maniériste de son style, marqué tout à la fois d'italianisme et de goût nordique, d'autres à l'écriture très linéaire, attentive à la définition des contours, que l'on trouve plus tremblée chez Sustris, et plus angulaire chez Thiry. Dominique Cordellier. S. L'Occaso a proposé d'attribuer ce dessin à Ippolito Andreasi dit l'Andreasino ('Disegni e dipinti per il tardo manierismo mantovano', Prospettiva, n° 136, octobre 2009, p. 35-46, repr. fig. 9).

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,177 m ; L. 0,297 m
Matière et technique
Plume et encre brune, lavis gris, traces de pierre noire et de sanguine. Mis au carreau à la pierre noire. Collé en plein. Le filigrane, signalé dans le catalogue de la vente de 1997, n'est pas visible à l'oeil nu. Restauré en 2002

Données historiques

Historique de l'œuvre
Auguste Grahl, 1791-1868 (L. 1199 en bas à droite) ; non décrit dans les catalogues des ventes de sa collection (Londres, Sotheby's, les 27-28 avril 1885 ; Leipzig, C. G. Boerner, le 28 novembre 1912 ; Leipzig, C. G. Boerner, les 19-20 mars 1914) - Collectionneur non identifié, vente, Londres, Christie's, le 1er juillet 1997, lot 114, repr., sous l'attribution au " circle of Leonard Thiry " - Vente Paris, Hôtel Drouot, salle 5, le 31 mars 2000 (Picard Audap Solanet et associés, commissaires-priseurs, Bruno et Patrick de Bayser, experts), n° 7, repr., comme " attribué à Léonard Thiry ". Acquis par le Louvre à cette vente.
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
2000

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format
Dernière mise à jour le 10.11.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances