Etude de figure

vers 1894/1895
Numéro d’inventaire
RF 52757, 1
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures, collection du musée d'Orsay
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
BONNARD Pierre (1867-1947)
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Etude de figure
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Marie-Pierre Salé, Acquisitions, 48/14, n° 18, printemps 2004, pp. 39-41
Description de l'album :
Carnet de croquis comprenant 38 folios, couverture de toile et porte-crayon. Les folios sont totalement détachés du carnet, dont la couverture est défaite. Sur la couverture, en bas du plat de derrière, deux marques de deux tailles différentes, à l'encre violette du cachet de la succession Bonnard (non répertorié dans Lugt). Etiquette sur le contre-plat de derrière : G. Lefebvre / succ. de Bertaux / 58 rue de Clichy / Paris. Traces de feuillets manquants entre les folios 33 et 34. Carnet de croquis en partie inédit qui documente la genèse et la chronologie des oeuvres des années 1894-1895.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,133 m ; L. 0,212 m
Matière et technique
Crayon graphite sur papier vélin. Annotations manuscrites non autographes : 1894 / Commissions Charles Charnières / 58 / 39 1/2 fort. Numéro d'inventaire en bas à gauche : RF 52757

Lieux et dates

Date de création / fabrication
vers 1894/1895

Données historiques

Historique de l'œuvre
Atelier de l'artiste - Terrasse, A. - Achat avec la participation de divers mécènes. Comité du 20 mars 2003. Conseil du 26 mars 2003. Arrêté du 14 avril 2003. Ampliation du 24 avril 2003. Cachet du musée du Louvre en bas à droite : ML (non répertorié dans Lugt)
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Terrasse, Antoine
Mode d’acquisition
achat
Date d’acquisition
2003

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve des petits albums
Album Bonnard Pierre -5-
dessiné sur le contreplat de devant
Dernière mise à jour le 02.07.2019
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances