Etude de bras

vers 1665/1673
Numéro d’inventaire
INV 29084, Verso
Numéros de catalogues :
Guiffrey et Marcel G 6889
Inventaire Le Brun, t. I L 1798
Collection
Département des Arts graphiques
Cabinet des dessins
Fonds des dessins et miniatures
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Le Brun, Charles (1619-1690)
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Etude de bras
Type d'objet
Dessins
Description / Décor
Commentaire :
Etude de bras pour un archer tirant une flèche, situé dans la partie droite du tableau 'La Bataille d'Arbelles' (musée du Louvre, Inv. 2895). Ce croquis est porté au verso d'une feuille études pour le même archer. Le tableau fut gravé par Gérard Audran (cuivre à la Chalcographie, n° 998). La bataille se déroula dans la plaine de Gaugamèles, près d'Arbelles. Il s'agit de la dernière grande bataille d'Alexandre contre Darius. Le succès des 'Reines de Perse' - peint par Le Brun à la demande de Louis XIV, à Fontainebleau, en 1660-1661 - incite l'artiste à entreprendre un grand cycle sur la vie d'Alexandre, il réalise plusieurs toiles entre 1665 et 1673. Le Cabinet des dessins du Louvre conserve plus de deux cents dessins relatifs aux peintures de 'L'Histoire d'Alexandre', dont une cinquantaine pouvant concerner 'La Bataille d'Arbelles'. (Beauvais, Louvre, Inventaire général des dessins, Ecole française, Charles Le Brun, 1619-1690, tome I, 2000, n° 1798, p. 492)

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,429 m ; L. 0,285 m
Matière et technique
Sanguine, sur papier beige.

Lieux et dates

Date de création / fabrication
vers 1665/1673

Données historiques

Historique de l'œuvre
Atelier de Le Brun. Entré dans les collections royales en 1690 ; paraphe de Jean Prioult (L. 2953) au verso ; marque du musée (L. 1886).
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Cabinet du Roi
Mode d’acquisition
Saisie royale
Date d’acquisition
1690

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Petit format
Dernière mise à jour le 15.09.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances