Sainte Marie-Madeleine

Vers 1440/1450
Numéro d’inventaire
24 LR/ Recto
Anciens numéros d'inventaire :
ER 7949
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.1, p.2
Collection
Département des Arts graphiques
Collection Edmond de Rothschild
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
ANONYME ALLEMAND DU SUD vers 1440
Ecole allemande
(W. L. Schreiber)

description

Dénomination / Titre
Sainte Marie-Madeleine
Type d'objet
Gravure
Description / Décor
Commentaire :
Schreiber attribue cette pièce au Rhin Supérieur vers 1440/50. Hind fait remarquer que les rosettes et palmettes de la bordure sont analogues par le style aux initiales des Psautiers latins de Fust et Schoeffer (Mayence 1457 et 1459). Ces motifs se retrouvent dans les bordures d'une sainte Catherine de Nuremberg, Souabe de 1440/50 (S.n°1321 b), d'un Martyre de saint Jean (S. n°1524) et d'un saint Georges de Zurich, preovenant de Bâle vers 1450/60 dont notre Madeleine serait le pendant (S. 1449 a). R. S. Field le compare avec une sainte Agnès Rosenwald du Rhin Supérieur-Constance vers 1450 et la groupe avec la sainte Catherine de Bamberg (S. n° 1321 a), le Martyre de Saint Jean l'Evangéliste, la Vierge entre Sainte Catherine et sainte Barbe de Berlin (S. n° 1150 b) et peut-être la Vierge à l'Enfant de la Bibliothèque NAtionale ( S. 1025). Cette pièce se raprroche aussi pour le style et coloris d'une sainte Marguerite de saint Gall (S. n° 1608). (P. J. Richard in 'Les Incunables de la collection Edmond de Rothschild', Xe exposition de la Collection Edmond de Rothschild, Musée du Louvre, Paris, 1974, p. 17-18, n° 30) Passavant, 1860-1864, I, p. 25 et p. 32, n° 21 ; W. et Z., 1866, I, p. 123, n° 70, repr. ; Schreiber, n° 1595 ; Bouchot, 1903, p. 160, n° XLIII ; Blum, 1956, p. 73, n° 23, pl. XXIII ;

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,205 m ; L. 0,141 m
Matière et technique
gravure sur bois

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Vers 1440/1450

Données historiques

Historique de l'œuvre
T. O. Weigel ; vente, Leipzig, 27 mai 1872, n° 70 - acquise à cette vente
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1935

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve Edmond de Rothschild

Expositions

- Cent incunables de la Collection d'estampes Edmond de Rothschild, Paris, Galerie nationale du Jeu de Paume, 01/07/1937
- Les incunables de la Collection Edmond de Rothschild du Musée du Louvre, Paris, Musée national de l'Orangerie des Tuileries, 16/03/1957
- Le XVIe siècle européen. Gravures et dessins du Cabinet Edmond de Rothschild, Paris, Musée du Louvre-Département des Arts Graphiques, 01/10/1965 - 01/01/1966
- Les incunables de la Collection Edmond de Rothschild. La gravure en relief sur bois et sur métal. Xe exposition de la Collection Edmond de Rothschild, Paris, Musée du Louvre, 22/06/1974
Dernière mise à jour le 01.08.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances