Saint Martin

Vers 1475
Schongauer, Martin, gravé par
Numéro d’inventaire
223 LR/ Recto
Anciens numéros d'inventaire :
ER 9367
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.1, p.13
Collection
Département des Arts graphiques
Collection Edmond de Rothschild
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Schongauer, Martin (1430-1491), gravé par
Ecole allemande

description

Dénomination / Titre
Saint Martin
Type d'objet
Gravure
Description / Décor
Commentaire :
La Legende dorée retrace la vie de saint Martin, protecteur de la ville d'Utrecht. Cette gravure peut-être rapprochée du Saint Jean Baptiste (M. Lehrs, Geschichte und Kritischer Katalog des Deutschen, Niederländischen und Französischen Kupferstiches im XV. Jahrhundert, Vienne, 1925, V, n°59 ) où l'on retrouve la même monumentalité et simplicité. Dans le deuxième état le cuivre semble avoir été réduit sur le bord gauche. Lehrs mentionne quatre copies dont une en contrepartie, par I. van Meckenem (Hollstein, 1986, XXIV, p. 146, n°372 et XXIV A, repr. p. 155). Le Maître de Hausbuch s'en est inspiré pour son 'Saint Martin à cheval' (Kok, 1985, n°38, repr.). On peut citer son influence, entre autres, sur le panneau peint de Biberach vers 1490; sur un volet peint d'un retable de Nördlingen de 1497; sur des groupes sculptés de l'atelier de Jakob Russ, vers 1495 et sur un chapiteau de la cathédrale de Constance (Albers 1978/1979, pp. 219-234). Au Cabinet de Dessins est conservé une feuille où figure le saint martin de Schongauer (RF 731) (P. Jean-Richard in 'Graveurs allemands du XVe siècle', Paris, Musée du Louvre, octobre 1991- janvier 1992, p.54, n°29). Librement inspiré d'une sculpture du portail mémorial de la cathédrale de Mayence, le personnage du pauvre est représenté comme une figure grotesque accroupie sous le bras du saint qui l'accueille et le protège (C. Pimbert in cat. d'exp. 'Martin de Tours. Le rayonnement de la cité', Tours, musée des Beaux-Arts, 2016-2017, n° 35)
Bartsch, 1808, VI, p. 145, n° 57 ; Lehers, 1925, V, p. 271, n° 62 ; Minott, 1971, p. 47, repr. p. 106, n° 62 ; Bartsch illustré, 1980, 8, p. 265, n° 57, repr. ; Hébert, 1982, p. 78, n° 252, repr. ; cat. exp. Paris, 1991-1992, p. 54, n° 29, repr. ; cat. exp. Paris, 1994, p. 199, n° 3

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Dimensions à la feuille : H. 0,153 m ; L. 0,107 m
Dimensions au trait carré : H. 0,151 m ; L. 0,105 m
Matière et technique
Signée en bas, au centre : M+S
Monogramme avec le M aux jambages obliques en bas au centre ; rognée au trait carré ; très légèrement jaunie sur les bords

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Vers 1475

Données historiques

Historique de l'œuvre
Œuvre conservée dans le portefeuille n°20 du baron Edmond de Rothschild jusqu'en 2016.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1935

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve Edmond de Rothschild

Expositions

- Graveurs allemands du XVe siècle dans la collection Edmond de Rothschild, Paris, Musée du Louvre, 22/10/1991 - 20/01/1992
- Martin de Tours. Le rayonnement de la cité, Tours, Musée des Beaux-Arts de Tours, 07/10/2016 - 08/01/2017
- Largesse, Paris, Musée du Louvre, 20/01/1994 - 18/04/1994
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances