Détail Musée du Louvre - Département des Arts Graphiques
Environnement Musée du Louvre - Département des Arts Graphiques
Musée du Louvre - Département des Arts Graphiques
Musée du Louvre - Département des Arts Graphiques

Abraham et les trois anges

Lucas van Leyden, gravé par
Numéro d’inventaire
1706 LR/ Recto
Anciens numéros d'inventaire :
ER 16576
Collection
Département des Arts graphiques
Collection Edmond de Rothschild
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Lucas van Leyden (1494-1533), gravé par
Ecole des anciens Pays-Bas

description

Dénomination / Titre
Abraham et les trois anges
Type d'objet
Gravure
Description / Décor
Commentaire :
Bartsch, 1808, VII, p. 345, n° 15 ; Dutuit, 1882, V, p. 52, n° 15 ; Volbehr, 1888, p. 5, n° 14 ; Friedländer, 1924, p. 17, pl. XXXII ; Hollstein, X, p. 67, repr. ; Friedländer, 1963, p. 34, fig. 23 ; Lavalleye, 1966, p. XX, fig. 79 ; Filedt Kok, 1978, p. 110, n° B 15, repr. et p. 149, n° B 15 ; Bartsch illustré, 1981, 12, p. 146, n° 15, repr. ; Hébert, 1983, II, p. 238, n° 2928, repr. p. 239 ; New Hollstein, 1996, p. 44, n° 15, repr. ; cat. exp. Paris, 1997-1998, p. 106-107, n° 50, repr.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Dimensions à la feuille : H. 0,177 m ; L. 0,137 m
Dimensions au trait carré : H. 0,177 m ; L. 0,137 m
Matière et technique
Signée L sur le rocher à droite
Fixée ; rognée au trait carré ; légères traces d'essuyage dans le haut

Données historiques

Historique de l'œuvre
Œuvre conservée dans le portefeuille n°67 du baron Edmond de Rothschild jusqu'en 2017.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1935

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve Edmond de Rothschild

Index

Techniques

Expositions

- Graveurs en taille-douce des Anciens Pays-Bas 1430/1440 - 1555 dans la Collection Edmond de Rothschild, Paris, Musée du Louvre-Département des Arts Graphiques, 03/10/1997 - 05/01/1998
Dernière mise à jour le 21.07.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances