Le prophète Habacuc

Vers 1470/1475
BALDINI Baccio, gravé par
3732 LR/ Recto
Département des Arts graphiques
Numéro d’inventaire
3732 LR/ Recto
Anciens numéros d'inventaire :
ER 9017
Collection
Département des Arts graphiques
Collection Edmond de Rothschild
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
BALDINI Baccio (Vers 1436/1487), gravé par
Ecole florentine

Anciennes attributions :
ECOLE EN MANIERE FINE
Ecole florentine

description

Dénomination / Titre
Le prophète Habacuc
Type d'objet
Gravure
État de l'œuvre
Épreuve du 1er état
Description / Décor
Commentaire :
Le capuchon se retrouve dans l'estampe de Saint Simon du Maître E.S.. Le geste du bras droit et le drapé de la manche ont été copiées sur le Judas Thaddée du Maître E.S. qui a servi de modèle pour le prophète Malachie (3735 LR).
Bartsch, 1803-1821, XIII, p. 166, n° 19 ; Hind, 1909, C. I, 19 A ; A loan Exhibition of¿, 1915, p. 66, n° 21, repr. ; Hind, 1938, C. I, 19 A, repr. pl. 238 ; cat. exp. Paris, 1965, p. 14-15, n° 7

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,178 m ; L. 0,106 m
Matière et technique
burin;manière fine

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Vers 1470/1475

Données historiques

Historique de l'œuvre
Œuvre conservée dans le portefeuille n°148 du baron Edmond de Rothschild jusqu'en 2018.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1935

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve Edmond de Rothschild

L'œuvre est visible sur rendez-vous en salle de consultation des Arts graphiques.

Index

Expositions

- La gravure italienne au Quattrocento et au début du Cinquecento. II. Florence et le Nord de l'Italie. Sixième exposition temporaire du cabinet Edmond de Rothschild
Etape :
Musée du Louvre, Paris, France - 23 mars - 03 mai 1965
- Les incunables de la Collection Edmond de Rothschild du Musée du Louvre
Etape :
Musée national de l'Orangerie des Tuileries, Paris, France
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances