Carte à jouer : Saint Georges

Vers 1480
Numéro d’inventaire
3774 LR/ Recto
Anciens numéros d'inventaire :
ER 11815
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.2, p.61
Collection
Département des Arts graphiques
Collection Edmond de Rothschild
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
ANONYME FLORENTIN XVè s
Ecole florentine

Anciennes attributions :
ANONYME ITALIEN XVè s

description

Dénomination / Titre
Carte à jouer : Saint Georges
Type d'objet
Gravure
Description / Décor
Commentaire :
Fait partie d'une suite de 8 cartes d'un jeu de tarots : 3773 LR à 3780 LR
Bibliographie : Puppi, 1959, p. 249, fig. 11 ; Hoffmann, 1972, p. 18 et p. 66, pl. 17 a ; cat. exp. Paris, 1974, p. 28 n° 64; C. Loisel in cat. exp. 'Chefs d'œuvre de la renaissance Italienne du musée du Louvre. La collection Edmond Rothschild, CAFA Art Museum, Pékin 2010, p. 222

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,189 m ; L. 0,09 m
Matière et technique
Gravure sur bois, enluminée, dorée et gaufrée

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Vers 1480

Données historiques

Historique de l'œuvre
Œuvre conservée dans le portefeuille n°151 du baron Edmond de Rothschild jusqu'en 2018.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1935

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve Edmond de Rothschild

Index

Expositions

- Les premiers ateliers italiens de la Renaissance. De Finiguerra à Botticelli, Paris, Musée du Louvre, 07/07/2011 - 03/10/2011
- Les incunables de la Collection Edmond de Rothschild. La gravure en relief sur bois et sur métal. Xe exposition de la Collection Edmond de Rothschild, Paris, Musée du Louvre, 22/06/1974
- Les donateurs du Louvre, Paris, Musée du Louvre, 04/04/1989 - 21/08/1989
- Chefs-d'oeuvre de la Renaissance italienne de la collection Edmond de Rothschild au musée du Louvre, Pékin, China Central Academy of Fine Arts Museum, 14/11/2010 - 23/01/2011
Dernière mise à jour le 31.07.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances