Saint Pierre

Beccafumi, Domenico, gravé par
Numéro d’inventaire
4398 LR/ Recto
Anciens numéros d'inventaire :
ER 13115
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.3, p.12
Collection
Département des Arts graphiques
Collection Edmond de Rothschild
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Beccafumi, Domenico (vers 1486-18 mai 1551), gravé par
Ecole florentine

Anciennes attributions :
ANONYME ITALIEN XVIè s

description

Dénomination / Titre
Saint Pierre
Type d'objet
Gravure
Description / Décor
Commentaire :
Dans sa série des apôtres gravés en clair-obscur, Beccafumi donne une autonomie et une présence singulière à un type de figure amplement drapée qui trouvait déjà place dans ses fresques ('Apôtres' de l'abside du Duomo de Sienne) et ses tableaux ('Evangélistes' du Duomo de Pise, 1538). Des figures de même style cumulant la puissance moderne de Michel-Ange (notamment dans les mains) et l'allant gracieux sous la lourdeur des drapés d'un Jacopo della Quercia ou d'un Ghiberti, apparaissaient aussi dans les panneaux de la prédelle du 'Couronnement de la Vierge' de Santo Spirito à Sienne - autrefois Mells, collection R. Asquish (D. Cordellier, cartel accrochage 'Domenico Beccafumi', Louvre, Salles Mollien, 24 juin - 21 septembre 2009, avec la collaboration de L. Angelucci et R. Serra, gravure exposée hors catalogue comme une oeuvre originale de Domenico Beccafumi).
La planche la plus sombre joue un rôle important dans ce clair-obscur. Elle donne aux traits une singulière souplesse et une qualité proprement picturale ; on a presque l'impression que l'encre ruisselle sur le papier. Comparées aux oeuvres issues de la collaboration entre un artiste et un artisan, les gravures sur bois en clair-obscur de Beccafumi ont un caractère direct et une intensité inédite jusqu'alors, une grande expressivité même. Si elles soutiennent la comparaison avec le travail d'Ugo da Carpi, elles n'en sont pas moins, dans leur effet électrisant, l'oeuvre d'un peintre graveur ou, pour mieux dire, d'un peintre clair-obscuriste. (Ger Luijten, dans cat. expo. 'Gravure en clair-obscur Cranach, Raphaël, Rubens', Musée du Louvre, Paris, 17 octobre 2018 - 14 janvier 2019, p. 98 à 103, n° 28e).
Biblio :
Von Heinecken, 1778-1790, t. 2, p. 300 ; von Seidlitz, 1885, n° 12, p. 258 ; Reichel, 1926, p. 39, pl. 59 ; Pittaluga, 1930, p. 250 ; Servolini, 1930, p. 77 ; cat. exp. Florence, 1956, n° 46 et 47 ; cat. exp. Paris et Rotterdam, 1965-1966, n° 44 ; Oberhuber, dans cat. exp. Vienne, 1966, n° 202 ; Sanminiatelli, 1967, n° 10, p. 135 ; Karpinski, TIB, 1983, t. 48, p. 104 ; De Marchi, dans cat. exp. Sienne, 1990, n° 168, p. 497 ; Landau et Parshall, 1994, p. 274 ; Tenducci, dans Torriti et al., 1998, n° D169 et D170, p. 337-338 ; Lincoln, 2000, p. 52-54 ;
Gnann, dans cat. exp. Vienne, 2013-2014, n° 116 et 117, p. 241-246.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,419 m ; L. 0,217 m
Matière et technique
Gravure sur bois, trois planches de teinte verte, jaune et noire
Filigrane : Fleur de lys dans un cercle d'un seul trait, surmonté d'une étoile à six branches (Gayral 2012, Fil. 12 ; Zonghi v. 350 [Fabriano, 1554])

Données historiques

Historique de l'œuvre
Ambroise Firmin-Didot (1790-1876), sa marque au verso (L. 119) ; sa vente, Paris, mai 1877, n° 2147, achat (avec les estampes Saint Philippe et Saint Barthélemy de Beccafumi, n°2146 et 2148) par Louis Clément pour 260 francs ; baron Edmond de Rothschild (1845-1934) ; don au musée du Louvre en 1935.
Ouvre conservée dans le portefeuille n°187 du baron Edmond de Rothschild jusqu'en 2018.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1935

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve Edmond de Rothschild

Expositions

- Domenico Beccafumi, Paris, Musée du Louvre, 24/06/2009 - 21/09/2009
- Gravure en clair-obscur. Cranach, Raphaël, Rubens, Paris, Musée du Louvre, 17/10/2018 - 14/01/2019
Dernière mise à jour le 28.07.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances