Apôtre

Beccafumi, Domenico, gravé par
Numéro d’inventaire
4399 LR/ Recto
Anciens numéros d'inventaire :
ER 13116
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.3, p.12
Collection
Département des Arts graphiques
Collection Edmond de Rothschild
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
Beccafumi, Domenico (vers 1486-18 mai 1551), gravé par
Ecole florentine

Anciennes attributions :
ANONYME ITALIEN XVIè s

description

Dénomination / Titre
Apôtre
Saint-Barthélemy?
Type d'objet
Gravure
Description / Décor
Commentaire :
D'après Vasari (éd. 1878-1885, vol. 5, p. 652), Domenico Beccafumi aurait travaillé à la fin de sa vie à une série de douze Apôtres sculptés, destinés à décorer les piliers de la cathédrale de Sienne. Sa mort l'aurait empêché de mener à bien son projet. Cette gravure sur bois en clair-obscur a été probablement exécutée dans le cadre de cette commande. L'objet qu'il tient dans la main serait un morceau de pierre permettant d'écrire sur une tablette d'argile. L'artiste s'est certainement posé la question de savoir avec quel instrument il était possible de graver un texte à une époque où la plume et le papier n'existaient pas. Il est donc peu probable que le personnage représente saint Barthélemy dont son attribut habituel est un couteau avec lequel il fut écorché vif pour avoir converti un roi arménien à la foi chrétienne. Il s'agirait plutôt d'un évangéliste.
Cet exemplaire en ocre est rare puisque les épreuves les plus courantes sont en gris ou vert olive. La question se pose de savoir si Beccafumi souhaitait obtenir une série aux tons similaires ou s'il avait l'intention de les varier au moment de l'impression.
Pierre II Mariette, qui a fait inscrire le nom et l'année d'acquisition au recto des exemplaires conservés à l'Albertina à Vienne, s'était mis en quête de dénicher toutes les variantes existantes. À l'exception du Museum of Fine Arts de Boston, les feuilles sont absentes des grands cabinets d'estampes américains. (Ger Luijten, dans cat. expo. 'Gravure en clair-obscur Cranach, Raphaël, Rubens', Musée du Louvre, Paris, 17 octobre 2018 - 14 janvier 2019, p. 98 à 100, n° 28).
Les trois gravures ont peut-être été réalisées d'après des petits modèles en bois, en terre cuite ou en cire réellement drapés comme il était d'usage d'en faire dans certains ateliers florentins. Quoi qu'il en soit, elles sont traitées essentiellement comme des études emphatiques de drapés à l'antique sans doute pour donner aux apôtres la dignité de philosophes des temps anciens (D. Cordellier, cartel accrochage 'Domenico Beccafumi', Louvre, Salles Mollien, 24 juin - 21 septembre 2009, avec la collaboration de L. Angelucci et R. Serra, gravure exposée hors catalogue comme une oeuvre originale de Domenico Beccafumi).

Biblio :Von Heinecken, 1778-1790, t. 2, p. 301 ; Bartsch, 1811, t. 12, n° 15, p. 72 ; von Seidlitz, 1885, n° 16, p. 258 ;Pittaluga, 1930, p. 250 ; Servolini, 1930, p. 77 ; Judey, 1932, p. 132 ; Servolini, 1932, p. 77 ; De Witt, 1938, n° 68 à 72, p. 43 ; cat. exp. Florence, 1956, n° 48 et 49 ; cat. exp. Paris, 1965-1966, p. 6, n° 16 ; Sanminiatelli, 1967, n° 11, p. 135 ; De Marchi, dans cat. exp. Sienne, 1990, n° 169, p. 497-498 ; Landau, 1991, p. 451 ; Tenducci, dans Torriti et al., 1998, n° D171, p. 338 ; Lincoln, 2000, p. 52 ; Hinterding, dans cat. exp. Tokyo, 2005, n° 38, p. 55 ; Luijten, dans Buijs, 2010, n° 8, p. 60-62 ; Gnann, dans cat. exp. Vienne, 2013-2014, n° 120, p. 241-247.
Séverine Lepape, "La Gravure en clair-obscur permet à l'artiste de nouvelles expérimentations" in Grande Galerie, automne 2018, n°45, pp. 75 - 79.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,417 m ; L. 0,216 m
Matière et technique
Gravure sur bois, trois planches de teinte ocre et noire
Filigrane : Fleur de lys dans un cercle d'un seul trait, surmonté d'une étoile à six branches (Gayral 2012, Fil. 12 ; Zonghi v. 350 [Fabriano, 1554])

Données historiques

Historique de l'œuvre
Ambroise Firmin-Didot (1790-1876), sa marque au verso (L. 119) ; sa vente, Paris, mai 1877, n° 2148, achat (avec les estampes Saint Philippe et Saint Pierre de Beccafumi, n° 2146 et 2147) par Louis Clément pour 260 francs ; baron Edmond de Rothschild (1845-1934) ; don au musée du Louvre en 1935.
Œuvre conservée dans le portefeuille n°187 du baron Edmond de Rothschild jusqu'en 2018.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1935

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve Edmond de Rothschild

Expositions

- Domenico Beccafumi, Paris, Musée du Louvre, 24/06/2009 - 21/09/2009
- Le XVIe siècle européen. Gravures et dessins du Cabinet Edmond de Rothschild, Paris, Musée du Louvre-Département des Arts Graphiques, 01/10/1965 - 01/01/1966
- Gravure en clair-obscur. Cranach, Raphaël, Rubens, Paris, Musée du Louvre, 17/10/2018 - 14/01/2019
Dernière mise à jour le 28.07.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances