La fuite à dessein

Numéro d’inventaire
6249 LR/ Recto
Anciens numéros d'inventaire :
ER 15837
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.3, p.49
Collection
Département des Arts graphiques
Collection Edmond de Rothschild
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
MACRET Charles François Adrien (1751-1789), gravé par
Ecole française
oeuvre originale COUCHE Jacques
gravé d'après FRAGONARD Jean Honoré

description

Dénomination / Titre
La fuite à dessein
Type d'objet
Gravure
État de l'œuvre
Avant la lettre
Description / Décor
Commentaire :
Xavier Salmon : Daté vers 1772-1773 (Cuzin, 1987, p. 310, n° 263) le tableau figurant La Fuite à dessein (Cambridge, Fogg Art Museum) est de peu postérieur au cycle le plus ambitieux que Fragonard dédia aux Progrès de l'Amour, dit aussi Les Amours des bergers, peint pour la comtesse Du Barry afin de prendre place dans son pavillon de Louveciennes(Dansez, embrassez qui vous voudrez. Fêtes et plaisirs d'amour au siècle de Madame de Pompadour, sous la dir. de Xavier Salmon, cat. exp. Lens, musée du Louvre-Lens, 5 décembre 2015 - 29 février 2016, Editions Lens, Louvre-Lens, Milan, Silvana Editoriale, 2015, n° 115, p. 198).

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Dimensions à la feuille : H. 0,531 m ; L. 0,362 m
Dimensions au trait carré : H. 0,293 m ; L. 0,245 m
Dimensions au coup de planche : H. 0,371 m ; L. 0,287 m
Matière et technique
Eau-forte.

Données historiques

Historique de l'œuvre
Baron Edmond de Rothschild (1845-1934) ; don au musée du Louvre en 1935.
Oeuvre conservée auparavant dans le portefeuille n°231 du baron Edmond de Rothschild.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1935

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve Edmond de Rothschild

Expositions

- Dansez, embrassez qui vous voudrez. Fêtes et plaisirs d'amour au siècle de Madame de Pompadour, Lens, Louvre-Lens, 04/12/2015 - 29/02/2016
Dernière mise à jour le 04.10.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances