Le souper fin

1781
6731 LR/ Recto
Département des Arts graphiques
Numéro d’inventaire
6731 LR/ Recto
Anciens numéros d'inventaire :
ER 14970
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.3, p.65
Collection
Département des Arts graphiques
Collection Edmond de Rothschild
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
HELMAN Isidore-Stanislas (1743-1806)
Ecole française
gravé d'après MOREAU Jean Michel, le Jeune

Anciennes attributions :
MOREAU Jean Michel, le Jeune (1741-1814)
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Le souper fin
Planche dans la : Troisième suite d'estampes pour servir à l'histoire des modes et du costume... (Paris, Prault, 1783)
Type d'objet
Gravure
État de l'œuvre
Épreuve du 2e état
Description / Décor
Commentaire :
Bocher, 1882, p. 496, n° 1370 ; IFF, 1970, tome XI, p. 279, n° 53

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Dimensions à la feuille : H. 0,379 m ; L. 0,294 m
Dimensions au trait carré : H. 0,269 m ; L. 0,221 m
Matière et technique
rognée au coup de planche

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1781

Données historiques

Historique de l'œuvre
Acquise de Lacroix en Février 1880
Œuvre conservée dans le portefeuille n°250 du baron Edmond de Rothschild jusqu'en 2021.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1935

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve Edmond de Rothschild

L'œuvre est visible sur rendez-vous en salle de consultation des Arts graphiques.

Index

Techniques

Expositions

- Les heures du jour. Dans l'intimité de la journée d'une famille de la haute société, de Louis XIV à la IIIe République
Etape :
Musée Magnin, Dijon, France - 19 novembre 2009 - 14 février 2010
- Graveurs français de la seconde moitié du XVIIIe siècle : XIIIe exposition de la Collection Edmond de Rothschild
Etape :
Musée du Louvre, Paris, France - 14 février - 06 mai 1985
Organisée par : Musée du Louvre (Paris, France)
Dernière mise à jour le 10.02.2022
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances