RMN-Grand Palais - Photo S. Maréchalle
Autre Musée du Louvre - Angèle Dequier
RMN-Grand Palais - Photo S. Maréchalle
Musée du Louvre - Angèle Dequier

Trois hommes soulevant un âne

Numéro d’inventaire
125 Ni/ Recto
Anciens numéros d'inventaire :
ER 2249
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.9, p.43
Collection
Département des Arts graphiques
Collection Edmond de Rothschild
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
FINIGUERRA Maso (vers 1425-1464)
Ecole florentine
(L. Melli, 2009)

Anciennes attributions :
FINIGUERRA Maso
(Lorenza Melli, 2009)

description

Dénomination / Titre
Trois hommes soulevant un âne
Type d'objet
Gravure
Description / Décor
Commentaire :
Les lignes sèches avec des parties sombres faites avec des traits sont caractéristiques des nielles de l'époque mature de Finiguerra, comme sur les 'Amours avec des moutons' (Blum, 1950, n°12). Le fonds est allégé par rapport à ses nielles plus précoces comme pour 'Hector armé par quatre jeunes femmes' (Blum, 1950, n°14 ; cat.30). On ne connaît pas d'autres impressions à partir de cette matrice, mais il existe au moins trois épreuves sur papier du même sujet, de dimensions similaires mais traitées avec moins de finesse. Le tirage sur papier du British Museum (Inv. 1845-8-25-151 ; Duchesne 1826, n°284 ; Dutuit 1888, n°546 ; Hind 1936, n°157 ; Kubiak 1974, p. 182, cat. III-66) est le plus proche au nielle car il reproduit le dessin, les dimensions et les contours polilobulés. Cette impression est tirée d'une empreinte au soufre exécutée par un orfèvre de l'entourage de Finiguerra ou un florentin contemporain, qui aurait copié de manière grossière le nielle original de Maso. Pour Blum et Kubiak cette version est une copie du dessin. La seconde épreuve est conservée à la Collection Rothschild (169 Ni.) et est tirée de la matrice métallique et non du souffre. Il s'agit d'une copie en contrepartie de l'épreuve de Finiguerra 125 Ni. Pour Oberhuber, il s'agirait d'une main à la manière plus dure que pourrait être celle de Matteo Dei. Le style ferait plus tôt penser à un artiste bolonais contemporain. Il existe une troisième épreuve sur papier imprimée à partir d'une matrice métallique (Bibliothèque nationale de France, estampes, Ea 27 rés.,c.28) que G. Lambert donne à un anonyme d'école « incertaine » (1999, p. 16, n°49). Il s'agit d'une copie en contrepartie faible mais fidèle de ce nielle. (L. Melli in 'Il Rinascimento italiano nella Collezione Rothschild del Louvre', Casa Buonarroti, Florence, mai - septembre 2009, p. 84-87) Bibliographie : Dutuit 1888, n. 547 ; Blum 1933, pp. 217, 224, fig. 16 ; Blum 1950, p.12, n. 10 ; Coblentz 1954, p. 71 ; Oberhuber 1973, p. 5, n. 23, p. 7, n. 27 ; Kubiak 1974, p. 179, n. III-30 ; Whitaker 1998, p. 50, n. 36.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Dimensions à la feuille : H. 0,039 m ; L. 0,043 m
Dimensions au trait carré : H. 0,038 m ; L. 0,042 m
Matière et technique
Nielle sur papier. Epreuve unique.

Données historiques

Historique de l'œuvre
Provenance : Collection José de Salamanca, marquis de Salamanque, vente Londres en février 1869, acquis par Edmond de Rothschild.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1935

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve Edmond de Rothschild
Recueil : Nielles Tome IX (123 Ni. à 136 Ni.)
L 10 LR

Expositions

- Il Rinascimento italiano nella collezione Rothschild del Louvre, Florence, Casa Buonarroti, 27/05/2009 - 14/09/2009
- Les premiers ateliers italiens de la Renaissance. De Finiguerra à Botticelli, Paris, Musée du Louvre, 07/07/2011 - 03/10/2011
- Chefs-d'oeuvre de la Renaissance italienne de la collection Edmond de Rothschild au musée du Louvre, Pékin, China Central Academy of Fine Arts Museum, 14/11/2010 - 23/01/2011
Dernière mise à jour le 29.08.2020
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances