Vertumne et Pomone

18997 LR/ Recto
Département des Arts graphiques
Numéro d’inventaire
18997 LR/ Recto
Anciens numéros d'inventaire :
ER 19286
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.8, p.51
Collection
Département des Arts graphiques
Collection Edmond de Rothschild
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
SAINT-AUBIN Augustin de (1736-1807), gravé par
Ecole française
gravé d'après BOUCHER François

description

Dénomination / Titre
Vertumne et Pomone
Type d'objet
Gravure
État de l'œuvre
Épreuve du 3e état
Description / Décor
Commentaire :
Vignette du tome IV, p. 219, libr. XIV, fab 9 pour les Métamorphoses d'Ovide, en Latin et en Français, De la Traduction de M. L'Abbé Banier, e l'Académie Royale des Inscriptions et Belles-Lettres; avec des explications historiques. Publié à Paris, chez Despilly rue Saint Jacques..., de l'Imprimerie de Prault, 1767-1771, 4 vol. , in-4. Un dessin fut signalé dans la collection Thibaudeau en 1857 (Michel, cat. 2633). Cette estampe servit de modèle pour le médaillon du couvercle d'une boîte ovale conservée au département des Objets d'Art au musée du Louvre (OA 7989). (P. Jean-Richard, Inventaire général de gravures de l'Ecole française 'L'œuvre gravé de François Boucher dans la Collection Edmond de Rothschild', Paris 1978, p. 376, n°1564).

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Dimensions à la feuille : H. 0,189 m ; L. 0,131 m
Dimensions au trait carré : H. 0,131 m ; L. 0,088 m
Matière et technique
Eau-forte et burin. 'F. Boucher del.' sous l'encadrement à gauche. 'Gravé à l'Eau Forte par St. Aubin Terminé au Burin par Le Veau', à droite.

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1935

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve Edmond de Rothschild

L'œuvre est visible sur rendez-vous en salle de consultation des Arts graphiques.

Index

Collections
Personnes
Techniques
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances