Le retour des champs

BONNET Louis Marin, gravé par
Numéro d’inventaire
19468 LR/ Recto
Anciens numéros d'inventaire :
ER 19737
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.8, p.63
Collection
Département des Arts graphiques
Collection Edmond de Rothschild
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
BONNET Louis Marin (1736-1793), gravé par
Ecole française
gravé d'après BOUCHER François

description

Dénomination / Titre
Le retour des champs
Type d'objet
Gravure
Description / Décor
Commentaire :
Cette estampe fait partie d'une série de neuf pièces dont sept sont conservées à la Collection Edmond de Rothschild ; manquent les n° 184 et 190. Impression en manière de caryon noir au premier tirage et en sanguine ensuite. Pendant de l' 'Amitié réciproque' (19096 L.R.). Gravé également à l'eau-forte, en sens inverse, avec vers de Moraine sous le titre 'La belle villageoise' (18890 L.R.), et par Huquier, dans le même sens que la gravure de Bonnet, n° 1 du 'Second Livre de Sujets et Pastorales' (18633 L.R.). (in Jean-Richard Pierrette, Inventaire général des gravures de l'école française, 'L'Oeuvre gravé de François Boucher dans la Collection Edmond de Rothschild', Edition des Musées Nationaux, Paris, 1978, p. 119, n° 374. )

Un dessin de François Boucher de même sujet est passé en vente chez Sotheby's, New York, le mercredi 28 janvier 2015, vente N09301, 'Old Master Drawings', lot 101, p. 115.
Herold, 1935, p. 120, n° 185 - Roux, 1934, III, p. 154, n° 35.

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Dimensions à la feuille : H. 0,272 m ; L. 0,226 m
Dimensions au trait carré : H. 0,269 m ; L. 0,223 m
Matière et technique
Mesure au 6e trait carré.
Marge coupée après le 6e trait carré, donc pas de lettre ni de n° 185 visibles.

Données historiques

Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1935

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve Edmond de Rothschild
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances