Costume pour un habitant des Enfers

Dernier tiers du XVIIe siècle
1708 DR/ Recto
Département des Arts graphiques
Numéro d’inventaire
1708 DR/ Recto
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.1, p.14
Collection
Département des Arts graphiques
Collection Edmond de Rothschild
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
BERAIN Jean I (1640-1711)
Ecole française
(Mickaël Bouffard et Jérôme de La Gorce, 2021)

Anciennes attributions :
ANONYME FRANCAIS
Ecole française
(Inventaire Edmond de Rothschild, 1935)

description

Dénomination / Titre
Costume pour un habitant des Enfers
Costumes des Fêtes, Mascarades. Théâtres, etc., de Louis XIV
Type d'objet
Dessin
Description / Décor
Commentaire :
L'artiste reprend ici plusieurs idées esquissées pour un diable (voir 1721 DR). On le voit dans la composition de l'habit mais aussi dans la répartition des couleurs, sans s'interdire pour autant d'autres options, comme ce masque ailé qui devient un casque ou encore l'ajout de motifs caractérisant les mondes infernaux. Ce costume est particulièrement terrifiant, avec sa ceinture de serpents et tous les regards inquiétants qui en fusent de toutes parts : du masque affreux porté par le danseur, du mufle qu'il porte sur la tête, des gueules de monstres crachant des flammes couvrant les épaules, des yeux qui tapissent des morceaux d'ailes déchiquetées et des mascarons des genoux, idée que Berain exploite de manière plus onirique dans le costume du Mystère du 'Triomphe de l'Amour' (2461 DR).
Berain choisit la posture la plus adaptée au caractère de son personnage, ici un geste de terreur qu'il confie aussi à d'autres démons (1726 DR, 1741 DR et 1758 DR). « Porter les mains plus haut que la tête [...], écarter [les doigts], étendre les bras en croix » font partie des gestes « vicieux » qui n'étaient « pas supportables sur la Scène tragique », sauf « dans des fureurs & d'autres passions véhémentes ». En s'écartant des règles scéniques du decorum corporis qu'il maîtrisait parfaitement, Berain montre qu'il connaît les exceptions applicables aux furies, diables ou autres personnages furieux, dont leur costume ne devait pas entraver les mouvements. à l'esquisse pour un diable (numéro d'inventaire 1721 DR) (M. Bouffard et J. de La Gorce dans « En scène! Dessins de costumes de la collection Edmond de Rothschild », cat. exp. Paris, musée du Louvre, du 27 octobre 2021 au 31 janvier 2022, sous la direction de Mickaël Bouffard, Victoria Fernández Masaguer et Jérôme de La Gorce, éditions Liénart et musée du Louvre, 2021, p. 208-209, cat. 71b et M. Bouffard, p. 36).

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,241 m ; L. 0,155 m
Matière et technique
encre noire;lavis gris;aquarelle;plume;tracé préparatoire à la pierre noire;figure découpée et collée en plein

Lieux et dates

Date de création / fabrication
Dernier tiers du XVIIe siècle

Données historiques

Historique de l'œuvre
Claude Pioche sieur du Rondray, 1733; Gilbert Paignon-Dijonval, 1810; Charles-Gilbert, Vicomte de Morel-Vindé, sa vente, 1819; Samuel Woodburn, Londres ; Colnaghi ; acquis par Danlos pour Edmond de Rothschild en 1889 ; don au musée du Louvre en 1935.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1935

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve Edmond de Rothschild
Recueil de dessins : Costumes des Fêtes, Mascarades. Théâtres, etc., de Louis XIV - Tome III - 1696 DR à 1761 DR

L'œuvre est visible sur rendez-vous en salle de consultation des Arts graphiques.

Expositions

- En scène ! Dessins de costumes de la collection Edmond de Rothschild
Etape :
Musée du Louvre - Hall Napoléon, Paris, France - 28 octobre 2021 - 31 janvier 2022
Organisée par : Musée du Louvre-Département des Arts Graphiques (Paris, France)
Dernière mise à jour le 31.01.2022
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances