Costume de Pluton pour Jean Gaye dans 'Proserpine'

1680
1743 DR/ Recto
Département des Arts graphiques
Numéro d’inventaire
1743 DR/ Recto
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.1, p.14
Collection
Département des Arts graphiques
Collection Edmond de Rothschild
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
BERAIN Jean I (1640-1711)
Ecole française
(Jérôme de La Gorce, 1977)

Anciennes attributions :
ANONYME FRANCAIS XVIIè s
Ecole française

description

Dénomination / Titre
Costume de Pluton pour Jean Gaye dans 'Proserpine'
Type d'objet
Gravure
Description / Décor
Commentaire :
Berain imagina ce costume pour le rôle de Pluton interprété par Jean Gaye dans l'opéra Proserpine. L'antiquité du dieu est marquée par un habit à la romaine agrémenté de motifs infernaux, tels des ailes de chauve-souris ou des mascarons affreux dont les yeux de rubis devaient sembler rougeoyer. Berain, toujours attentif aux intentions des livrets, cherche à le rendre le plus séduisant possible en le débarrassant d'une barbe rebutante et en le parant comme un jeune prince à la mode, arborant un joli nœud de cravate, de grandes bouillonnures pour garnir les manches et des motifs imitant des brandebourgs sur la partie médiane du tonnelet. Dans les annotations en marge, on retrouve diverses indications de couleurs et de matières, et le nom de Pierre Cossart, fournisseur qui vend « toutes sortes d'étoffes or et argent pour les ballets, opéras et mascarades [...], rue Saint-Denis près le grand Châtelet". Berain utilise l'un de ses mannequins à l'eau-forte, dont la cuvette a laissé sa trace en marge. Il s'agit ici d'une silhouette de danseur en « opposition », en termes chorégraphiques, dont on voit des castagnettes peu convenables à un chanteur. Conscient de ce fait, l'artiste amende le placement des doigts de la main gauche par quatre petits traits à la pierre noire, corrections apportées à l'estampe qu'il tirera plus tard de ce dessin (conservée au musée Condé à Chantilly, inv. 2013. 0.12). Le choix de cette attitude par Berain n'est toutefois pas arbitraire, car une posture homonymique est utilisée dans les arts de la pique au XVIIe siècle, où le bras droit est « courbé » de cette façon.
Ce mannequin est utilisé aussi pour d'autres spectacles vers 1680 : Bellérophon (1597 DR) et Le Triomphe de l'Amour (1565 DR et 2384 DR) de Lully (M. Bouffard et J. de La Gorce dans « En scène! Dessins de costumes de la collection Edmond de Rothschild », cat. exp. Paris, musée du Louvre, du 27 octobre 2021 au 31 janvier 2022, sous la direction de Mickaël Bouffard, Victoria Fernández Masaguer et Jérôme de La Gorce, éditions Liénart et musée du Louvre, 2021, p. 42, 50-51 cat. 4 et p. 202 ; M. Bouffard, p. 38, 200).
Il existe une copie de ce dessin avec des rehauts d'or (Nationalmuseum, Stockholm THC 3334).
Voir aussi :
Jérôme de La Gorce dans cat. exp. 'Collections de Louis XIV : dessins, albums, manuscrits', sous la dir. de Roseline Bacou, Marie-Rose Séguy et Hélène Adhémar (Paris, galeries du Jeu de Paume et de l'Orangerie, 7 octobre 1977 - 9 janvier 1978), Paris, Éditions des musées nationaux, 1977, n°305.
Jérôme de La Gorce, 'Berain, dessinateur du Roi-Soleil', Paris, Herscher, 1986, p. 78-81 ;
Jérôme de La Gorce, dans cat. exp. 'Féeries d'opéra : décors, machines et costumes en France, 1645-1765', (Chambord, château de Chambord, 5 juillet - 30 novembre 1997 ; Paris, Bibliothèque-Musée de l'Opéra Garnier, jusqu'au 26 mars 1998), Paris, Éditions du Patrimoine, 1997-1998, no 119;
Jérôme de La Gorce, dans cat. exp. 'Fastes de cour au XVIIe siècle : Costumes de Bellange et de Berain', Chantilly, Musée Condé, 13 mai - 13 août 2015, n° 22a, p.185-219;
Mickaël Bouffard et Jérôme de La Gorce dans 'The Convergence of Dancing and Drawing Practices in the Reign of Louis XIV: Costume Designs from the Edmond de Rothschild Collection in the Louvre', in 'Dance Research', 34.1, 2016, pp. 17-18, fig. 9, Edinburgh University Press.
Victoria Fernández Masaguer, "Expositions/Arts graphiques. Dessiner le costume pour le spectacle", dans 'Grande Galerie, Le Journal du Louvre', automne 2021, n°56, p. 44-47 (repr. p. 45).

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,242 m ; L. 0,229 m
Matière et technique
Plume et encre brune, encre de Chine, lavis gris, aquarelle, sur une silhouette à l'eau-forte et une esquisse à la pierre noire. Trace de la cuvette à droite. Annotations de la main de l'artiste tout en haut: 'Pluton', 'Gaye'; pour la coiffure: 'couronne noire / brodé or et des pier rouge / et diamans' à droite : plume noir et feu/ tortille or, feu et noir'; pour le costume :'toust le corps, lambrequin de satin / noir, brodé et relevé or, les yeux du mas des / masque de rubie, des pier de touttes coulleurs / sur les compartiment de rabesque du corp par / endroits, la veste du millieu, des lambrequi[ns] / aussy de pier de couleurs / les bas feu, les lambrequin doublé / feu, le tonnelet feu, brodé argans / et les franges ou dentele / plissée de bort plissée / or.'; et plus bas :'le menteau de lestoffe / de Mr Cossart, sent la doubler / et une grande dentele riche / placqué et une plisse arg or / argans, afin de fere diferen / avec le fon de lestoffe et / de lhabit'. Une autre main non identifiée a ajouté : "accordé", suivi d'une indication illisible.
Traces en arc de cercle en bas à gauche.
Filigrane au soleil avec B-fleur de lys -Colombier dans un double cercle (Proche de Gaudriault no 999. Relevé sur près de quarante dessins de Berain de ce corpus)

Lieux et dates

Date de création / fabrication
1680

Données historiques

Historique de l'œuvre
Claude Pioche sieur du Rondray, 1733; Gilbert Paignon-Dijonval, 1810; Charles-Gilbert, Vicomte de Morel-Vindé, sa vente, 1819; Samuel Woodburn, Londres ; Colnaghi ; acquis par Danlos pour Edmond de Rothschild en 1889 ; don au musée du Louvre en 1935.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1935

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve Edmond de Rothschild
Recueil de dessins : Costumes des Fêtes, Mascarades. Théâtres, etc., de Louis XIV - Tome III - 1696 DR à 1761 DR

L'œuvre est visible sur rendez-vous en salle de consultation des Arts graphiques.

Expositions

- En scène ! Dessins de costumes de la collection Edmond de Rothschild
Etape :
Musée du Louvre - Hall Napoléon, Paris, France - 28 octobre 2021 - 31 janvier 2022
Organisée par : Musée du Louvre-Département des Arts Graphiques (Paris, France)
- Fastes de cour au XVIIe siècle. Costumes de Bellange et de Berain
Etape :
Musée Condé, Chantilly, France - 12 mai - 12 août 2015
Organisée par : Musée Condé (Chantilly, France)
- Collections de Louis XIV : Dessins, albums, manuscrits
Etape :
Musée national de l'Orangerie des Tuileries, Paris, France - 07 octobre 1977 - 09 janvier 1978
Organisée par : RMNGP (Paris, France), BnF - Site Cardinal de Richelieu (Paris, France)
Dernière mise à jour le 03.02.2022
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances