Vieillard barbu vêtu d'une mante longue sous une mante courte

PRIMATICCIO Francesco, entourage de
1637 DR/ Recto
Département des Arts graphiques
Numéro d’inventaire
1637 DR/ Recto
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.1, p.14
Collection
Département des Arts graphiques
Collection Edmond de Rothschild
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
PRIMATICCIO Francesco (1504-1570), entourage de
Ecole bolonaise
(Dominique Cordellier, 2014)

Anciennes attributions :
ANONYME FRANCAIS
Ecole bolonaise
(Inventaire Edmond de Rothschild, 1935)

description

Dénomination / Titre
Vieillard barbu vêtu d'une mante longue sous une mante courte
Costumes des Fêtes, Mascarades. Théâtres, etc., de Louis XIV
Type d'objet
Dessin
Description / Décor
Commentaire :
Ce dessin fait partie d'une série (1633 DR, 1636 DR, 1637 DR) exécutée sur un papier de fabrication champenoise en usage en France vers 1542-1550. Ils doivent donc être situés sous le règne de François Ier. Ils ont d'ailleurs été rapprochés des modèles de costumes dessinés par Primatice pour les bals, mascarades et fêtes de carnaval donnés par le roi et sa cour dans les années 1540. En effet, comme une autre feuille de la même série montrant un Costume de femme masquée (1615 DR) et comme quatre études de figures masquées vues en buste (1630 DR, 1631 DR, 1638 DR, 1639 DR) dont elles partagent la facture et la gamme chromatique et qui sont très probablement du même auteur, les quatre pièces exposées ici s'apparentent, par leur richesse d'invention et l'emploi de la couleur, à ce type de dessin de Primatice tel que nous le connaissons depuis les recherches fondatrices de Dimier et Dahlbåck. Deux des études dans ce genre, de la main de Primatice lui-même, ont d'ailleurs été exécutées sur un papier identique à celui utilisé ici (Florence, Biblioteca Nazionale Centrale, Pal. C.B.3.53, vol. II, 70 (Dignitaire oriental) et 72 (figure ailée). Les personnages figurés y sont généralement identifiables, mais il est difficile ici d'établir ce que signifiaient ces « façons d'habillements de masques ». L'ampleur des vêtements ourlés de fourrures, la frilosité apparente de cette figure, ainsi que la présence d'un personnage chevauchant un ours (1635 DR) ne sont pas sans évoquer un peuple lointain, peut-être du grand Nord ou de l'Est. Ce dernier modèle de costume fonctionnait sur le principe du chevaljupon : le corps de l'ours était un simulacre creux, percé à l'emplacement de la selle pour laisser passer le corps du danseur. On ne voyait de celui-ci, habillé et masqué, que le haut, son bassin et ses jambes étant occultés par le riche caparaçon de l'animal. Plaquées sur celui-ci, les jambes visibles du personnage étaient postiches. Dans tous les modèles de costume présentés ici, les vêtements ne tombent pas jusqu'aux pieds, pour laisser à la personne déguisée la liberté d'exécuter des pas de danse.
Bibliographie :
Dominique Cordellier dans 'Masques, mascarades, mascarons', cat. exp. (Paris, musée du Louvre, 19 juin - 22 septembre 2014), sous la dir. de Françoise Viatte, Dominique Cordellier, Violaine Jeammet et Hélène Grollemund, Paris, Louvre éditions, et Milan, Officina Libraria, 2014, p. 219, n°39, note 11;
Dominique Cordellier, "Les dessins "d'accoutrement de masque" de l'école de Fontainebleau", dans catalogue "L'art de la fête à la cour des Valois", sous la dir. d'Oriane Beaufils et Vincent Droguet, château de Fontainebleau, éd. In fine, 2020, p. 213, 226, n°96, p. 227, n°97.
Dominique Cordellier dans « En scène! Dessins de costumes de la collection Edmond de Rothschild », cat. exp. Paris, musée du Louvre, du 27 octobre 2021 au 31 janvier 2022, sous la direction de Mickaël Bouffard, Victoria Fernández Masaguer et Jérôme de La Gorce, éditions Liénart et musée du Louvre, 2021, p. 90-93, cat. 18d, p. 96, note 6; V. Fernández Masaguer p. 13 et J. de La Gorce p. 20;

Caractéristiques matérielles

Dimensions
H. 0,297 m ; L. 0,168 m
Matière et technique
Plume et encre brune, encre noire, lavis gris, aquarelle. Découpé suivant les contours de la silhouette et collé en plein sur une feuille de doublage ombrée au lavis gris.
Filigrane au pot.
Filigrane de la feuille de doublage : D & C Blauw.
Dimensions max. dessin : H. 29,2 ; L. 13,5 cm

Données historiques

Historique de l'œuvre
Claude Pioche sieur du Rondray, 1733; Gilbert Paignon-Dijonval, 1810; Charles-Gilbert, Vicomte de Morel-Vindé, sa vente, 1819; Samuel Woodburn, Londres ; Colnaghi ; acquis par Danlos pour Edmond de Rothschild en 1889 ; don au musée du Louvre en 1935.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1935

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve Edmond de Rothschild
Recueil de dessins : Costumes des Fêtes, Mascarades. Théâtres, etc., de Louis XIV - Tome II - 1604 DR à 1695 DR

L'œuvre est visible sur rendez-vous en salle de consultation des Arts graphiques.

Expositions

- En scène ! Dessins de costumes de la collection Edmond de Rothschild
Etape :
Musée du Louvre - Hall Napoléon, Paris, France - 28 octobre 2021 - 31 janvier 2022
Organisée par : Musée du Louvre-Département des Arts Graphiques (Paris, France)
Dernière mise à jour le 07.02.2022
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances