La Pentecôte

FINIGUERRA Maso, attribué à
4 Ni/ Recto
Département des Arts graphiques
Numéro d’inventaire
4 Ni/ Recto
Référence de l'inventaire manuscrit :
vol.9, p.12
Collection
Département des Arts graphiques
Collection Edmond de Rothschild
Artiste / Auteur / Ecole / Centre artistique
FINIGUERRA Maso (vers 1425-1464), attribué à
Ecole florentine

Anciennes attributions :
DEI Matteo di Giovanni (1427-vers 1480)
Ecole florentine
(Blum, André)
FINIGUERRA Maso (vers 1425-1464)
Ecole florentine

description

Dénomination / Titre
La Pentecôte
Type d'objet
Gravure
Description / Décor
Commentaire :
Cinq scènes de la Passion du Christ dans un encadrement : 1 Ni. à 5 Ni. (Epreuves uniques)
Ces cinq compositions font partie d'une suite de quatorze soufres représentant la Passion du Christ. Neuf de ces soufres sont conservés au British Museum. Ils auraient servi à la décoration d'un autel ou d'une châsse du couvent des Camaldules à Florence. Les plaques d'argent restent introuvables (P. Jean-Richard in 'La gravure italienne au Quattrocento. I - Florence. Troisième exposition temporaire du Cabinet Edmond de Rothschild', Paris, 1961, p. 9 et 10, n°1d).
Hind et Oberhuber signalent la relation des types de personnages avec le trecento et la tradition des livres enluminés. Ce nielle correspond exactement à la miniature de Battista di Nicolo da Padova executé pour un lectionnaire de 1448 conservé à la Bibliothèque Laurenziana (Miniatura e miniatori a Firenze dal XIV al XVI secolo, 1962, pl. 8).
Les nielles sur papier de la Flagelation et de la Mise au tombeau sont conservés à Bassano.

Bibliographie : Luigi Lanzi, 'Storia pittorica della Italia', 1809, vol. I. p. 90; Passavant, 'Le peintre graveur', T. I, p. 277, n°80 à 93; J. Duchesne 'Essais sur les nielles' 1826, p. 164, n°92; Dutuit 'Manuel de l'amateur d'estampes. Nielles', Paris, 1888, T. I, 2° part. p. 98, n°20; A. M. Hind, 'Nielli', London, British Museum, 1936; Hind, A.M., in 'Early Italian engraving', part I, Vol. I, Londres, 1938, p. 315 à 318; A. Blum 'Les nielleurs du Quattrocento et Maso Finiguerra', la Gazette des Beaux Arts, 1933. fig. 13; A. Blum, 'Les nielles du Quattrocento' (Musée du Louvre, Cabinet des estampes, Paris, Compagnie des Arts photomécaniques, 1950, p. 11, n°5; J. G. Philips, 'Early florentine designers and engravers', The Metropolitan Museum of Art, Cambridge, 1955, p. 8 à 11; K. Oberhuber, 'Early Italian Engravings from the National Gallery of Art', Washington, 1973, p. 1 à 9; P. Torres in cat. expo. 'Les premiers ateliers italiens de la Renaissance. De Finiguerra à Botticelli', Paris, Musée du Louvre, p. 145

Caractéristiques matérielles

Dimensions
Dimensions à la feuille : H. 0,061 m ; L. 0,045 m
Dimensions au trait carré : H. 0,054 m ; L. 0,039 m
Matière et technique
Empreinte de nielle en soufre

Données historiques

Historique de l'œuvre
Florence, cloître des Camaldules ; Milan, collection Giuseppe Storck ; Woodburn; Sykes, vente 5 juin 1824, n°1235 ; W.Y. Ottley, vente 15 juillet 1837, Londres, n°793. Acquis le 10 août 1868.
Détenteur précédent / commanditaire / dédicataire
Dernière provenance : Rothschild, baron Edmond de
Mode d’acquisition
don
Date d’acquisition
1935

Localisation de l'œuvre

Emplacement actuel
Réserve Edmond de Rothschild

L'œuvre est visible sur rendez-vous en salle de consultation des Arts graphiques.

Expositions

- Les premiers ateliers italiens de la Renaissance. De Finiguerra à Botticelli
Etape :
Musée du Louvre, Paris, France - 07 juillet - 03 octobre 2011
- La gravure italienne au Quattrocento. I - Florence. Troisième exposition temporaire du Cabinet Edmond de Rothschild
Etape :
Musée du Louvre-Département des Arts Graphiques, Paris, France - 01 avril - 01 juillet 1961
- Les incunables de la Collection Edmond de Rothschild du Musée du Louvre
Etape :
Musée national de l'Orangerie des Tuileries, Paris, France
- Cent incunables de la Collection d'estampes Edmond de Rothschild
Etape :
Galerie nationale du Jeu de Paume, Paris, France
Dernière mise à jour le 06.09.2021
Le contenu de cette notice ne reflète pas nécessairement le dernier état des connaissances